Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Les résultats de l’année 2016 confirment le bien-fondé de la stratégie du Groupe CFL
facebook twitter linkedin scoopit

Les résultats de l’année 2016 confirment le bien-fondé de la stratégie du Groupe CFL

Mobilité

Publié le
jeudi 22 juin 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Grâce aux efforts de restructuration et de modernisation qui ont été réalisés au niveau de l’ensemble des activités du Groupe CFL, l’exercice 2016 a pu être clôturé avec un résultat net consolidé de 13,5 millions d’euros, en progression de 48,4 % par rapport au résultat de 9,1 millions d’euros de l’exercice 2015. Ces résultats sont principalement dus au développement et à la diversification des activités fret du Groupe CFL.

Le nombre de voyageurs maintenu au niveau élevé de 22,5 millions

Le nombre de 22,5 millions de voyageurs atteint en 2015 a pu être maintenu en 2016, malgré les impacts négatifs des mouvements de grève prolongés en France et en Belgique et des chantiers d’envergure entrepris dans l’intérêt de l’extension et de la modernisation du réseau ferré.

Vu l’accroissement très rapide du nombre des passagers – en 2003, le nombre de personnes transportées s’élevait à 13,7 millions – il est important de souligner que cette croissance très rapide a dû être gérée sur un réseau quasi inchangé. Le défi majeur du groupe consistera, les prochaines années, à réussir à concilier la gestion de cette croissance et la satisfaction de la clientèle.

Le transport de marchandises

Le chiffre d’affaires net consolidé du Groupe CFL cargo est passé de 5,5 millions d’euros en 2015 à 8,5 millions d’euros en 2016. Ce résultat est le meilleur du Groupe CFL cargo depuis sa création en 2006, est à attribuer au développement du chiffre d’affaires au niveau international, aux initiatives de diversification de la clientèle et à la maîtrise des charges d’exploitation.

Pour le Groupe CFL multimodal, l’année 2016 constitue encore une année de transition, en attendant la mise en exploitation de la nouvelle plateforme multimodale à Bettembourg-Dudelange. Au 31 décembre 2016, la perte consolidée a pu être ramenée de 6,1 millions d’euros en 2015 à 4,0 millions d’euros en 2016.

L’entretien et l’expansion du réseau ferré national

Le nombre important des grands projets d’investissements ferroviaires, qui sont actuellement en phase d’exécution, constitue la réponse déterminante au regard de la quasi-saturation du réseau ferré national. Avec les projets d’envergure comme la construction d’un nouveau viaduc, la mise à double voie de lignes, la création de nouvelles lignes et de nouvelles gares/arrêts, la construction du funiculaire pour relier le Pfaffenthal au plateau du Kirchberg, tous inscrits dans le cadre de la stratégie de mobilité durable du gouvernement, mais également avec la construction de la nouvelle plateforme multimodale à Bettembourg-Dudelange, le total des investissements de l’État luxembourgeois dans le domaine des infrastructures ferroviaires est passé de 241,9 millions d’euros en 2015 à 305,8 millions d’euros en 2016 (+26,4 %).

Les résultats financiers consolidés

L’EBITDA s’élève en 2016 à 72,2 millions d’euros contre 64,3 millions d’euros en 2015. Après prise en compte des amortissements, corrections de valeur et provisions, le résultat d’exploitation correspondant à l’EBIT progresse de 13,1 millions d’euros en 2015 à 19,2 millions d’euros en 2016.

La structure bilantaire du groupe reste marquée par la proportion importante de l’actif immobilisé qui progresse de 734,4 millions d’euros en 2015 à 752,2 millions d’euros en 2016. Au passif, le total des capitaux propres progresse de +13,5 millions d’euros, en proportion du résultat consolidé, pour passer de 422,0 millions d’euros à 435,5 millions d’euros en 2016.

La somme bilantaire progresse de 1.082,7 millions d’euros en 2015 à 1.117,0 millions d’euros en 2016 dans le contexte entre autres des investissements effectués par le Groupe.

Le montant net du chiffre d’affaires du groupe passe de 832,7 millions d’euros en 2015 à 913,5 millions d’euros en 2016 en tenant compte que :

  • les revenus du trafic voyageurs diminuent très légèrement (- 3,0 millions d’euros ; - 1,3 %), provenant principalement d’une baisse de vente de tickets au niveau du trafic international. L’ensemble des revenus du trafic voyageurs représente 24,9 % du chiffre d’affaires du groupe CFL et comprend essentiellement des contributions de l’État dans le cadre du financement du service public par rail ;
  • les autres produits annexes au trafic qui représentent 51,7 % du chiffre d’affaires du groupe comprennent principalement le coût de la gestion de l’infrastructure et le coût des travaux pour le compte du Fonds du Rail, les deux postes étant intégralement refacturés à l’État luxembourgeois. La hausse sensible de +74,8 millions d’euros (+18,8 %) en 2016 sur ce poste est à mettre en relation avec un niveau d’investissement dans le domaine ferroviaire très supérieur à l’année précédente ;
  • dans le domaine du trafic fret rail et route qui représente 23,4 % du chiffre d’affaires du groupe, l’évolution a été également positive (+9,1 millions d’euros ; +4,4 %) par rapport à l’exercice précédent sous l’effet notamment de la politique d’expansion poursuivie par les deux branches du fret conventionnel et du combiné.

Compte tenu de l’évolution favorable du chiffre d’affaires consolidé et des résultats en progression enregistrés par la maison mère et ses filiales, le résultat net du Groupe CFL s’établit à 13,5 millions d’euros en 2016 (9,1 millions d’euros en 2015).

La responsabilité sociale d’entreprise

Avec la publication de son quatrième rapport sur la responsabilité sociale d’entreprise (RSE), le groupe CFL souligne l’importance stratégique cette thématique. Par le biais de l’analyse de l’évolution d’indicateurs et la description des réalisations, le groupe CFL rend compte de ses engagements pour le développement durable à travers les axes services, employés, impact économique et social et impact environnemental. Ce rapport sur les aspects extra-financiers présente ainsi une vue complémentaire aux indications financières du rapport annuel.

Communiqué par CFL

Publié le
jeudi 22 juin 2017


Article de notre partenaire

CFL
Mobilité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires