Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Les pays de l’OCDE s’engagent à œuvrer pour un accord sur le climat en 2015
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les pays de l’OCDE s’engagent à œuvrer pour un accord sur le climat en 2015

Politique & Gouvernance

Publié le
jeudi 15 mai 2014 à 06:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les 34 pays membres de l’OCDE ont affirmé, le 7 mai dernier, leur détermination commune à trouver un accord pour lutter contre le changement climatique à l’occasion des pourparlers de la COP 21 à Paris en 2015. La Colombie et la Lettonie, candidats à l’adhésion à l’OCDE, ont également soutenu la déclaration conjointe lors de la Réunion ministérielle annuelle du Conseil de l’OCDE, réunissant des ministres de la finance, de l’économie, du commerce et autres.

Réduire à zéro les émissions nettes de carbone dans la seconde moitié du siècle est une décision audacieuse mais nous n’avons pas d’autres issues possibles

Les ministres et représentants des 36 pays ont positionné le changement climatique comme l’un des plus grands défis économiques actuels et ont convenu de redoubler d’efforts pour parvenir à la transformation économique nécessaire à une croissance durable. Il s’agira notamment de stimuler l’investissement privé dans les infrastructures à faible émission de carbone, favoriser les produits et services verts et éliminer les subventions aux combustibles fossiles. Voir la Déclaration ministérielle complète sur le changement climatique

Le changement climatique pourrait amputer le PIB mondial de 0,7 à 2,5% en 2060, selon de nouvelles estimations préliminaires de l’OCDE incluses dans un rapport de synthèse sur les Nouvelles Approches face aux Défis Économiques (NAEC) publié après la réunion.

« Réduire à zéro les émissions nettes de carbone dans la seconde moitié du siècle est une décision audacieuse mais nous n’avons pas d’autres issues possibles si nous souhaitons atteindre l’objectif des 2 degrés tout en soutenant la croissance économique », a déclaré le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría. « Il y a autant d’opportunités que de difficultés, mais les gouvernements doivent s’assurer que les technologies de demain ne seront pas freinées par les règlementations d’hier. »

Les ministres ont également demandé à l’OCDE de travailler avec ses organismes partenaires dans l’énergie et les transports - l’Organisation internationale de l’énergie (AIE), l’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN) et le Forum international des transports (FIT) - pour identifier les moyens d’aider les pays membres à mieux aligner leurs politiques économiques, sociales et environnementales vers des objectifs de croissance à faible émission de carbone.

La déclaration précède le Sommet de haut niveau sur le Climat organisé en septembre au siège des Nations Unies et la 20e Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra à Lima en décembre. Tout engagement pris lors des pourparlers de Paris en 2015 entrera en vigueur en 2020.

Communiqué par l’OCDE / Photo ©Jakub Krechowicz sur Stockvault

Publié le
jeudi 15 mai 2014


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires