Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Les infrastructures de recherche européennes au centre du Conseil des ministres
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les infrastructures de recherche européennes au centre du Conseil des ministres

Recherche & Eco-Innovation

Publié le
mercredi 23 juillet 2014 à 08:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Marc Hansen, a assisté à la réunion informelle du Conseil "Compétitivité" qui s’est tenue le 22 juillet à Milan sous présidence italienne.

Promouvoir une approche cohérente des politiques au niveau européen et faciliter les approches multilatérales pour une meilleure utilisation des infrastructures de recherche

Les infrastructures de recherche européennes ont été au centre des discussions de la réunion informelle consacré à la recherche et à l’innovation, présidée par Stefania Giannini, ministre italienne de l’Instruction, de l’Université et de la Recherche.

La commissaire européenne à la Recherche, à l’Innovation et à la Science, Máire Gheoghegan-Quinn a souligné l’importance du Forum stratégique européen pour les infrastructures de recherche (ESFRI). Le rôle d’ESFRI est de promouvoir une approche cohérente des politiques au niveau européen et de faciliter les approches multilatérales qui conduisent à une meilleure utilisation et au développement de ces infrastructures de recherche.

 Les ministres de la Recherche ont eu un échange de vues sur :

  • la planification stratégique et la priorisation des infrastructures de recherche ;
  • l’attribution pertinente et plus ciblée des ressources disponibles ;
  • la viabilité à long terme des infrastructures de recherche.

Dans son intervention, Marc Hansen a encouragé l’accès élargi aux infrastructures de recherche au-delà des universités et institutions de recherche publiques afin d’utiliser de façon efficiente les investissements financiers disponibles au niveau régional, national et européen. À titre d’exemple il a cité l’infrastructure SHARE (Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe) dans laquelle le centre de recherche public CEPS a pris le rôle principal au niveau national. Les autres participants du Luxembourg dans cette infrastructure sont le Centre de recherche public Santé et l’Université du Luxembourg en tant qu’acteurs de la recherche publique et les ministères de la Santé et de la Sécurité sociale ainsi que le Centre commun de la sécurité sociale en tant qu’utilisateurs des résultats de la recherche.

Communiqué par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Publié le
mercredi 23 juillet 2014


Recherche & Eco-Innovation
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation


Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation

Nos partenaires