Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Le soleil californien comme source d’électricité
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le soleil californien comme source d’électricité

Énergie

Publié le
mardi 18 février 2014 à 16:15

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Ca y est ! La plus grande centrale solaire thermodynamique du monde est entrée en action le 13 février dernier. Confortablement installée sous le soleil brûlant de Californie. A terme, l’installation aux allures titanesques doit fournir de l’électricité à 140.000 californiens et californiennes.

Ici, pas de panneaux solaires mais 300.000 mirroirs réfléchissant les rayons de soleil vers trois tours de 140 mètres dans lesquelles l’eau se transforme en vapeur utilisée {in fine} pour faire tourner des turbines qui enclanchent ainsi la production d’électricité

De centrale solaire thermodynamique, le Ivanpah Solar Electric Generating System n’en a en fait que le nom car son fonctionnement ne suit pas tout à fait les mêmes règles qu’une centrale thermodynamique “classique“. Ici, pas de panneaux solaires mais des miroirs. Des centaines de milliers de miroirs (300.000 en tout) réfléchissent les rayons de soleil du désert californien des Mojaves sous lequel l’immense parc (14 km2) a été installé en direction de trois hautes tours de 140 mètres. Ainsi réchauffée, l’eau contenue dans chaque tour se transforme en vapeur utilisée in fine pour faire tourner des turbines qui enclanchent alors la production d’électricité.

Considérée néanmoins comme la « plus grande centrale thermodynamique du monde », le site que l’on appelle également la Power Tower doit pouvoir produire 392 Mégawatts, soit de quoi approvisionner « 140.000 logements californiens » selon NRG Energy, l’un des proriétaires et plus important investisseur de ce projet pharaonique.

Google à sa centrale

Toujours selon NRG Energy, la Power Tower devrait permettre d’« éviter 400.000 tonnes de dioxyde de carbone » par an, l’équivalent du retrait de « 72.000 » voitures de la circulation.

Débutée en décembre 2010, le chantier de l’Ivanpah Solar Electric Generating System s’est terminé le 31 décembre 2013. Trois ans de travaux, soit 8,5 millions d’heures de travail qui ont occupé jusqu’à 3.000 ouvrier au plus fort de la construction. Le tout pour un budget de 2,2 milliards de dollars (plus d’1 milliard d’euros) financés en partie par, on l’a dit, NRG Energy (300 millions de dollars), l’un des principaux actionnaires de l’édifice, mais également les sociétés BrightSource Energy et le géant de l’Internet Google ! De son côté, le ministère de l’énergie à avancer 1,6 milliards de dollars pour faire sortir ce bijou écolo de terre.

Photo ©BrightSource Energy

Publié le
mardi 18 février 2014


Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires