Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Le plus grand complexe à énergie solaire concentrée du monde est lancé au Maroc
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le plus grand complexe à énergie solaire concentrée du monde est lancé au Maroc

Énergie

Publié le
vendredi 12 février 2016 à 03:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Quand il sera entièrement opérationnel, le complexe fournira de l’énergie à plus d’un million de foyers.

Ce complexe devrait réduire la dépendance du pays au pétrole de 2,5 millions de tonnes et réduire les émissions de gaz à effet de serre de 760.000 tonnes par an. 

Le 4 février 2016, le Maroc a lancé la première phase du plus grand complexe à énergie solaire concentrée du monde. Quand il sera entièrement opérationnel, il fournira de l’énergie à plus d’un million de foyers.

Inaugurée officiellement aujourd’hui par Sa Majesté Mohammed VI, roi du Maroc, la centrale solaire de la première phase illustre la détermination du pays à réduire la dépendance aux énergies fossiles et à utiliser davantage les énergies renouvelables pour avancer sur la voie d’un développement faible en carbone.

Le complexe à énergie solaire concentrée Noor-Ouarzazate (NOORo), composé de trois centrales, devrait avoir une capacité de 500 megawatts (MW) pour fournir de l’énergie à 1,1 million de Marocains d’ici 2018. Ce complexe devrait réduire la dépendance du pays au pétrole de 2,5 millions de tonnes et réduire les émissions de gaz à effet de serre de 760.000 tonnes par an. L’énergie solaire concentrée est une technologie prometteuse : l’agence internationale de l’énergie a prévu que 11 % de la génération d’électricité serait fournie par cette énergie renouvelable en 2050. Le potentiel est particulièrement important au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, une région avec d’abondantes ressources avec l’espoir de contribuer à la forte demande de l’Union européenne en énergie.

Grâce à cette étape importante vers un avenir alimenté par les énergies propres, le Maroc ouvre la voie à une croissance plus verte et développe une technologie de pointe dit Marie Francoise Marie-Nelly, directrice pour la région Maghreb de la Banque mondiale. Les retours sur investissements seront importants pour le pays et ses habitants en renforçant la sécurité énergétique, en créant un environnement plus propre et en encourageant de nouvelles industries et la création d’emplois.

Malgré le potentiel de l’énergie solaire concentrée, les coûts relativement élevés de la technologie comparés aux coûts pour les énergies fossiles, dissuadent les investisseurs et les services publics. Les financements public et concessionnel ont été essentiels pour lancer le projet. L’Agence marocaine pour l’énergie solaire, dédiée à la réalisation des ambitions nationales en la matière, a réussi à sécuriser les 3 milliards de dollars nécessaires pour le complexe Noor-Ouarzazate grâce à la Banque africaine de développement (BAD), aux fonds d’investissements climatiques (FIC), ainsi qu’à des institutions de financement européennes et à la Banque mondiale.

Ce lancement montre que les financements à bas coût et à long terme fournis par les Fonds d’investissement climatiques peuvent être l’élément déclencheur qui permettra d’attirer des investissements publics et privés indispensables pour construire des infrastructures à énergie solaire concentrée à un prix attractif pour des pays intéressés par le développement de l’énergie solaire a dit Mafalda Duarte, Manager des Fonds d’investissement climatiques.

Des projets pionniers sur le continent africain comme le complexe Noor, montre la performance de la technologie de l’énergie solaire concentrée. Au-delà des avantages écologiques, Noor a permis la création de nouveaux emplois locaux. En outre, le secteur de l’énergie durable pourrait devenir un secteur économique très performant pour le Maroc.

Yacine Fal, représentante résidente pour la BAD au Maroc a déclaré lors du lancement : le complexe solaire Noor fait partie des opérations innovantes de la BAD dans le secteur de l’énergie en termes de financement et de technologie. Il sert d’exemple pour l’Afrique et le monde entier car il montre comment, grâce aux énergies renouvelables, il est possible de développer des économies plus vertes et plus inclusives

Crédit photo : Groupe de la Banque africaine de développement

Source : Banque mondiale – www.banquemondiale.org

Publié le
vendredi 12 février 2016


Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires