Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Le concept durable d’une démocratie intégrale
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le concept durable d’une démocratie intégrale

Politique & Gouvernance

Publié le
mardi 15 octobre 2013 à 10:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le PID, parti politique nouvellement formé à l’initiative personnelle de Jean Colombera, constitue un peu la valeur inconnue de l’équation des élections que les Luxembourgeois auront à résoudre le 20 octobre.

Le PID cherche à aller ‘une idée plus loin’ dans tous les domaines, voilà la raison d’être du parti

Entrevue avec Jean Colombera.

Monsieur Colombera, vous avez lancé un nouveau parti politique au Luxembourg. Selon vous, où réside le besoin d’un nouveau parti au Grand-Duché ?

Les partis politiques existants agissent tous dans un même système politique et ne pourront par conséquent jamais amener à des changements de nature substantielle. C’est pour cela qu’il s’agit bien plus que d’un simple besoin d’un parti de plus sur la cartographie politique luxembourgeoise. Il y a clairement une nécessité, un vrai must pour un parti qui attaque les problèmes sous un angle différent avec des idées nouvelles issues d’une façon de penser et d’une mentalité autres. Le but est d’arriver à un changement de système. Il s’agit d’attaquer les problèmes à leur source et non de simplement en combattre les symptômes.

Le PID se distingue des autres partis par son attitude envers les problèmes dans leur intégralité. Avec cette approche holistique, la création d’une démocratie ‘intégrale’devient palpable et concrètement, le but est d’intégrer les citoyens de manière à ce que chacun puisse apporter sa contribution et, ainsi, le développement créatif de l’individu contribuera au bien de tous… Le tout constituera une plus-value et aura une plus grande portée que la simple somme de ses composants.

Notre mascotte est l’abeille mellifère qui travaille pour sa reine.

Nos directives sont la liberté, la justice et la nature humaine.

Le PID cherche à aller ‘une idée plus loin’ dans tous les domaines, voilà la raison d’être du parti.

Les grandes lignes de nos objectifs sont un changement de système (tant au niveau politique, social, économique, écologique que monétaire), la représentation de chaque tendance politique dans le gouvernement, la garantie d’une information libre, la participation active des citoyens à la vie de l’État, le fait de considérer la créativité comme ressource, le remplacement de la quantité par la qualité économique, la promotion de la médecine préventive, l’augmentation du PIB de la satisfaction, des recherches dans le domaine de l’énergie libre, une politique de la drogue non-répressive.

L’expression « laboratoire des idées » joue un rôle central dans votre approche générale. Y aurait-il un manque de potentiel au niveau de la création d’idées dans notre paysage politique national ?

Un laboratoire d’idées produit continuellement et pour le bien de tous sans être dépendant d’un lobby. Il est essentiel d’intégrer les citoyens dans la vie politique. Chacun et chacune d’entre nous a ses propres idées et la société devrait pouvoir en profiter. D’où le concept d’une boîte à idées sur notre site.

‘Intégrale’ pour nous veut dire trouver la meilleure solution qui créera un ensemble au lieu de nous séparer par les différences. Le potentiel créatif de notre paysage politique est fortement freiné par les considérations financières des différents lobbys.

CWE pour LG Magazine / Photo ©Marlene Soares pour LG Magazine

Publié le
mardi 15 octobre 2013


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires