Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Le Luxembourg espère une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% jusqu’en 2020
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Luxembourg espère une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% jusqu’en 2020

Politique & Gouvernance

Publié le
mardi 28 mai 2013 à 09:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Présenté le 22 mai dernier lors d’une conférence de presse, le plan d’action national luxembourgeois "protection du climat" prévoit une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% jusqu’en 2020.

Un plan d’action national pour que le Luxembourg puisse tenir ses engagements internationaux de réduction des émissions de CO2

Pensé dans un contexte de partenariat pour l’environnement et le climat entre syndicats, organismes patronaux, ONG et administrations, ce second plan d’action a été approuvé par les ministres lors du dernier Conseil du gouvernement le 17 mai dernier.

Présenté quelques jours plus tard par Marco Schank, ministre délégue au Développement durable et aux Infrastructures, il met en place un certain nombre de mesures afin que le Grand-Duché du Luxembourg puisse tenir ses engagements internationaux de réduction des émissions de CO2.

Informer et promouvoir

Parmi les pistes prioritaires pour arriver à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20% jusu’en 2020, le Luxembourg mise, bien sûr, en priorité sur la mobilité, avec la promotion de la mobilité électrique ou l’amélioration des réseaux de transports en communs (réseau ferré, réseau des bus, réseau P +R, etc.).

Autres domaines prioritaires : les énergies renouvelables, avec le projet de rémunération pour l’électricité injectée dans le réseau et produite à partir de sources d’énergie renouvelables, et l’efficacité énergétique en assainissant les infrastructures de l’État ou en favorisant l’amortissement des investissements dans le domaine de l’assainissement énergétique.

Enfin, une restructuration du système d’impôts et la mise en place d’instruments financiers plus efficaces et plus justes sont également prévus, ainsi que l’amélioration de l’information et de la communication avec, comme vu plus haut, une promotion de la mobilité électrique, mais aussi une la loi relative à la promotion du logement et de l’habitat durables.

 

Photo : Marco Schank, ministre du Logement et ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures par Marlene Soares pour LG Magazine

 

 

Publié le
mardi 28 mai 2013


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires