Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Le Luxembourg adopte de nouvelles pistes...cyclables !
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Luxembourg adopte de nouvelles pistes...cyclables !

Mobilité

Publié le
jeudi 4 juillet 2013 à 11:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Claude Wiseler, ministre du Développement durable et des Infrastructures a présenté le nouveau projet de loi “pistes cyclables“. Ayant pour vocation de promouvoir la mobilité douce le développement d’un réseau de pistes cyclables plus « cohérent » et complet, ce projet s’inscrit dans le cadre du programme MoDu.

Atteindre, d’ici 2020, un taux de 25% de déplacements quotidiens en mobilité douce

Le désir du gouvernement luxembourgeois de développer la mobilité dite douce (mode de transport ne fonctionnement qu’à l’énergie humaine, vélo ou marche) n’est pas nouveau : le plan d’action national “mobilité douce“ date de 2008, tandis qu’un groupe de travail du même nom planche sur la question depuis 2011. En 2012, le gouvernement accouchait de MoDu, un programme de stratégie globale pour une mobilité durable qui englobe également la mobilité douce.

Conscient que cette dernière réside dans la construction de réseaux performants, le Luxembourg, par la voix de son ministre du Développement durable et des Infrastructures, Claude, Wiseler, a présenté, début juillet, un avant-projet de loi destiné à mettre en place des « réseaux performants, cohérents et complets » de pistes cyclables sur l’ensemble du territoire.

Nouvelles pistes

Partant du constat que sur les 1,66 millions de trajets motorisés effectués par jour, 40% relient des destinations distantes de moins de 3km, cet avant projet de loi “pistes cyclables“ espère contribuer à un changement des mentalités et atteindre, d’ici 2020, un taux de 25% de déplacements quotidiens en mobilité douce.

Pour cela, les objectifs de ce projet de loi sont multiples : relier les point d’intérêts, (r)établir les liaisons entre les pistes nationales et communales, aménager des zones d’apaisement du trafic. Bref rétablir un réseau de pistes cyclable déjà existant (soit 1.100km).

De nouvelles pistes viendront également agrandir le réseau : la PC24 Feelser Jangeli liaison entre les PC5 et PC15, la PC25 “Attert-Wark“ qui intégrera Grosbous à son parcourt, la PC26 “Moselle-Syre“ qui devra desservir Gostingen, la PC27 “Kiischtendall“, qui créera de nouvelles correction entre les bords mosellans et la capitale, et la PC28 “Réiserbann“ qui reliera directement Lux-Centre et la gare de Berchem.

Aux communes de jouer !

La plupart du réseau cyclable luxembourgeois ne relevant pas uniquement de la juridiction nationale, le projet de loi n’a pas oublié d’intégrer dans ses lignes une subvention pouvant aller jusqu’à 30% pour le finacement des liaisons et raccords qui reléveraient des juridictions communales. Le but étant d’encourager les communes à compléter le réseau.

La loi prévoit également une meilleure complémentarité entre transports en commun et mobilité douce.

Photo :

Publié le
jeudi 4 juillet 2013


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires