Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
La technologie BIM pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments
facebook twitter linkedin scoopit

La technologie BIM pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments

Architecture & construction

Publié le
mercredi 27 septembre 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Le Luxembourg Institute of Science and Technology coordonne BIMEET, un nouveau projet européen regroupant 9 partenaires autour des technologies BIM comme support numérique incontournable pour l’efficacité énergétique du cadre bâti.

Les 13 et 14 septembre 2017 derniers le lancement officiel du projet BIMEET « BIMbased EU-wide Standardized Qualification Framework for achieving Energy Efficiency Training » s’est tenu dans les locaux du Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST). Axé sur la qualification et la formation en matière de BIM (Building Information Modeling), le projet est financé par Horizon2020, le programme-cadre européen pour la recherche et l’innovation. D’une durée de 2 ans, cette action réunit 9 partenaires du Royaume-Uni, de France, de Finlande, de Grèce et du Luxembourg et implique de nombreux experts européens. L’expertise luxembourgeoise en matière de BIM y sera représentée d’une part par le LIST, coordinateur du projet, et d’autre part par la House of Training, centre de formation continue au Luxembourg.

Quand BIM et efficacité énergétique se rencontrent

Confronté à des défis sans précédents, que ce soit en termes d’efficacité énergétique, avec notamment la généralisation de standards de construction passifs ou positifs, et de révolution digitale, avec l’intérêt toujours plus grand suscité par le BIM et les technologies pour le « Smart Building », le secteur européen de la construction est au cœur de ce nouveau projet. Ce dernier associe d’ailleurs ces deux défis autour d’un objectif ambitieux : créer un cadre de compétences normalisé dans l’ensemble de l’Union européenne, basé sur le BIM, pour mettre au point sans délai de nouveaux modules de formation portant sur l’efficacité énergétique et le BIM.

Le projet a ainsi pour mission non seulement d’encourager l’adoption des technologies de l’information et de la communication mais plus largement le déploiement de technologies intelligentes gravitant autour du BIM, grâce à une mise à niveau des compétences des professionnels du secteur de la construction en Europe.

Pour y parvenir, le projet s’appuie sur un consortium de partenaires issus des secteurs de la recherche et de la formation. Ces partenaires collaboreront étroitement avec des organismes gouvernementaux et des institutions représentatives du secteur de la construction, mobilisant leurs compétences respectives pour :

  • développer une matrice de compétences liée au BIM et à l’efficacité énergétique, pour les disciplines de l’architecture, de l’ingénierie, de la construction, et l’exploitation des bâtiments ;
  • mettre au point un cadre de qualification européen et ses déclinaisons nationales ;
  • déployer une plateforme permettant non seulement de diffuser publiquement de l’information sur ces sujets mais également d’améliorer les compétences des professionnels par l’intégration de l’offre de formation en BIM et Énergie.

La démarche conjugue résultats de recherche académique, innovation appliquée (notamment au travers de projets européens) et attentes concrètes du secteur. L’objectif est de sensibiliser le plus grand nombre de professionnels, recueillir leur avis, ainsi que d’influencer durablement le contenu des cursus de formation actuels.

Le BIM, au centre des attentions

Au Luxembourg, le résultat des travaux menés dans le contexte de la « Troisième révolution industrielle » en 2016 met en évidence le rôle de la technologie BIM dans les secteurs du bâtiment et de la ville intelligents, le présentant comme un des piliers garants d’une circularité des matériaux et des structures. Le rapport préconise d’ailleurs le développement d’une stratégie BIM nationale. À ce sujet, le « Guide d’application BIM », premier document national de référence sur ce sujet a été publié par le Centre de ressources des technologies et de l’innovation pour le bâtiment (CRTI-B), avec le concours du LIST.

Le LIST en tant que Research and Technology Organisation (RTO) accompagne cette dynamique du marché au travers de ces actions et projets : BIM4VET, qui élabore une grille de compétences pour les acteurs du BIM ainsi qu’une méthode et un outillage d’évaluation de la maturité des compétences en matière de BIM ; 4DCollab, un projet focalisé sur les usages collaboratifs du BIM en support aux activités du chantier ; ou encore BIMetric, qui propose une méthode et des outils pour appréhender la valeur ajoutée du BIM dans les projets de construction. Il s’agit de projets respectivement financés par le programme Erasmus+, l’Agence nationale de la Recherche (France) et le Fonds national de la Recherche Luxembourg (Luxembourg), et enfin le Plan Urbanisme Construction Architecture (France).

Le BIM a aussi récemment fait l’objet de toutes les attentions lors de la conférence internationale Life Cycle Management (LCM 2017) organisée au début du mois de septembre 2017 à Luxembourg. À cette occasion, scientifiques et praticiens internationaux de l’analyse du cycle de vie (ACV), une méthode permettant de quantifier l’impact environnemental d’un produit ou d’un service dès sa conception, ont mis en avant l’importance du BIM dans les méthodes pour la production et la gestion durables dans le bâtiment et les systèmes urbains.

Pour plus d’informations sur BIMEET, rendez-vous sur www.list.lu/fr/projet/bimeet

Communiqué par le LIST

Publié le
mercredi 27 septembre 2017


Article de notre partenaire

Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)
Architecture & construction
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires