Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
La seconde vie des déchets organiques
facebook twitter linkedin scoopit

La seconde vie des déchets organiques

Énergie

Publié le
mercredi 23 octobre 2013 à 14:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Depuis 2010, la centrale Naturgas Kielen injecte du biométhane dans notre réseau de gaz. Ce produit d’énergie renouvelable peut, par la suite, être converti en énergie thermique, électrique ou encore cinétique, selon les besoins, et ce, n’importe où et dans n’importe quelles conditions. Pour la production de ce gaz, différentes matières organiques seront utilisées comme, par exemple, des déchets organiques.

Le biométhane est sans nul doute une solution de très grande qualité pour un avenir durable

A sa construction, qui a débuté en 2008, et à sa mise en fonction en 2010, la station de biogaz Naturgas Kielen était la première et l’unique centrale au Grand-Duché de Luxembourg à produire du biométhane créé à partir de déchets organiques et directement injectable dans le réseau de gaz qui parcourt déjà les tuyaux de nos villes et nos communes.

Aujourd’hui, Naturgas Kielen n’est plus seule mais sa production, qui s’élève à environ 2,5 millions de m3 de biométhane par an pour 50.000 tonnes de matières organiques fait d’elle l’un des principaux producteurs de ce gaz du pays.

Egalement nommé “gaz vert“, ce biométhane peut être utilisé comme énergie thermique et chauffer environ 3.500 maisons basse consommation ou 7.200 maisons passives (ce qui représenterait alors une réduction d’environ 5.500 tonnes de CO2 /an).
Mais ce n’est pas la seule utilisation que l’on peut faire de cet élément, également transformable en énergie cinétique (et qui permettrait à une voiture de parcourir environ 40 millions de kilomètres) ou, après combustion dans une cogénération, électrique.

Revaloriser vos déchets organiques

En plus d’être presque totalement écologique (le dépôt des déchets qui n’est pas transformé en gaz retourne en épandage sur les sols et les cultures) et transformable en trois différentes formes d’énergies, plusieurs autres avantages font tourner le vent en faveur de Naturgas Kielen par rapport aux autres stations.

Tout d’abord, le gaz peut être transporté sur de longues distances sans pertes.
De plus, ses transformations peuvent s’opérer n’importe où, toujours avec la meilleure efficience, et ce, quelle que soit la forme d’énergie que l’on souhaite lui attribuer au final.
Enfin, il pourrait bien, à terme, être utilisé comme énergie verte ou comme base pour la production d’hydrogène, devenant ainsi le carburant du futur.

Conçu après digestion de déchets organiques tels que les ordures ménagères ou alimentaires des cantines ou des hypermarchés, mais aussi les sous-produits agricoles comme le lisier, le fumier ou la tonte de gazon, le biométhane est sans nul doute une solution de très grande qualité pour un avenir durable.

Réceptionnant des déchets organiques provenant des cuisines des cantines ou des particuliers, de la production et de la vente alimentaire ainsi que fourragère, la coopérative est ouverte à tout nouveau client potentiel qui souhaite voir ses déchets revalorisés plutôt qu’éliminés.

Photo : Nico Godart,dirigeant de la centrale NaturGas Kielen / ©Marlene Soares pour LG Magazine

Publié le
mercredi 23 octobre 2013


Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires