Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
La culture des OGM restera interdite au Luxembourg
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La culture des OGM restera interdite au Luxembourg

Politique & Gouvernance

Publié le
mardi 20 janvier 2015 à 14:15

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Parlement européen a adopté aujourd’hui une révision de la directive 2001/18 relative à la dissémination volontaire d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l’environnement.

La nouvelle directive donne à chaque pays la possibilité d’interdire la culture d’un OGM ou d’un groupe d’OGM sur son territoire, sans devoir négocier avec les fabricants de ces OGM.

Dans ce cadre, la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, et le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, Fernand Etgen, tiennent à préciser que la nouvelle directive n’affectera pas la position très critique du gouvernement face à la dissémination des OGM : la culture des OGM restera interdite au Luxembourg.

Durant les négociations de la directive, le Luxembourg s’est activement impliqué afin que soient élargis les motifs d’interdiction des OGM et qu’il soit veillé à un maximum de garanties au niveau des mesures de coexistence entre les cultures OGM et non-OGM. 

La nouvelle directive donne à chaque pays la possibilité d’interdire la culture d’un OGM ou d’un groupe d’OGM sur son territoire, sans devoir négocier avec les fabricants de ces OGM.

De plus, les arguments évoqués pour légitimer une interdiction pourront dorénavant inclure des considérations d’ordre socioéconomique et écologique. Ainsi, le champ d’action du Luxembourg dans le cadre des procédures d’interdiction de culture d’un OGM sera sensiblement étendu.

À cela s’ajoute la mise en place de mesures de coexistence obligatoires dans les régions frontières avec des États membres cultivateurs. Cette nouvelle disposition ancrée dans la directive est d’une importance cruciale pour un pays exposé comme le Luxembourg. Elle garantit que des cultures OGM et non-OGM peuvent être avoisinantes sans risque de contamination.

Communiqué par le ministère de la Santé, le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs et le ministère du Développement durable et des Infrastructures, Département de l’environnement

Publié le
mardi 20 janvier 2015


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires