Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
La certification environnementale, gage de valeur dans l’immobilier résidentiel
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La certification environnementale, gage de valeur dans l’immobilier résidentiel

Architecture & construction

Publié le
mercredi 28 août 2013 à 13:15

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Responsable de plus de 40% de la consommation totale d’énergie en Europe et émetteur de plus de 25% des émissions de gaz à effet de serre, le parc immobilier est devenu la cible principale des politiques publiques.

Les locataires de bâtiments résidentiels et tertiaires sont de plus en plus exigeants

Les réglementations européennes cadrent les politiques publiques qui régissent le parc immobilier et fixent des objectifs de performance énergétique et environnementale. Elles introduisent sur le marché la notion de valeur verte dans le cycle de vie d’un immeuble.

Les pressions législatives se sont largement renforcées ces dernières années. Au Luxembourg, depuis le premier juillet 2012, un échéancier sur la performance énergétique des bâtiments a été mis en place Il prévoit par exemple que tous les bâtiments améliorent progressivement leur performance énergétique, pour passer de la classe B en 2012 à la classe A+ au premier janvier 2018.

Les pressions ne sont pas que législatives

« Les locataires de bâtiments résidentiels et tertiaires sont de plus en plus exigeants », souligne Laurent Rouach, associé et Sustainability Leader, PwC Luxembourg. Ils sont, en effet, de plus en plus demandeurs des qualités offertes par les bâtiments verts, d’autant plus au Luxembourg où la qualité intrinsèque du bâti est déjà élevée. Un bâtiment vert sera synonyme de charges moins élevées grâce à une consommation énergétique plus faible. Il offrira des conditions sanitaires optimales (qualité de l’air, qualité de l’eau), et garantira un niveau de bien-être et de confort thermique, visuel, sonore et même olfactif élevé.

Pour répondre à ces exigences et pour soutenir les démarches vertes, le Luxembourg a lancé différents programmes de soutiens financiers pour des projets de construction de maisons à performance énergétique élevée (uniquement pour bâtiments AAA à partir de 2014), d’installation de chauffage solaire, photovoltaïque, chauffage au bois, pompe à chaleur, raccordement réseau de chaleur urbain, etc. Ce soutien peut également servir pour des conseils en énergie.

La certification environnementale, gage de qualité

Depuis quelques années, l’immobilier tertiaire s’est adapté à cette nouvelle donne avec la certification environnementale. Plusieurs organismes, tels que HQE, BREEAM, DGNB, LEED, ont été créés afin d’accompagner les démarches de construction durable et de définir un cadre lisible par tous les acteurs du marché. La certification est un gage de qualité pour l’acquéreur ou pour le locataire, et elle permet au gestionnaire de communiquer aisément sur la performance de son bâtiment. « Le Luxembourg compte plus d’une quarantaine de bâtiments certifiés », précise Laurent Rouach.

Comme l’immobilier tertiaire, l’immobilier résidentiel voit maintenant des certifications environnementales apparaître, à l’image de la démarche HQE Logement. Cette certification permet de garantir le confort thermique du bâtiment en été comme en hiver, le confort visuel et acoustique, la qualité des équipements techniques, la qualité des installations sanitaires, et le respect de l’immeuble pour l’environnement. C’est une réelle plus-value pour sa revente ou sa location. Pour les futurs locataires, désormais, la certification garantit qu’ils vont habiter un logement fonctionnel, confortable, sain et sûr, tout en faisant des économies de charges.

La certification HQE Logement comporte quatorze cibles HQE définissant les objectifs remplis par le bâtiment, réparties sur quatre thèmes : énergie et économie, confort d’usage, santé et protection, et environnement. Les cibles du thème Energie et Economie jugent les performances des équipements du bâtiment au regard de leur consommation (énergie, eau) et de leur entretien. Le thème Confort d’usage contient des objectifs de confort thermique, acoustique (isolation sonore…), visuel (luminosité…) et olfactif (aération…). Le thème Santé et Protection s’attache à mesurer la qualité des espaces, telle que la résistance des sols à l’usure, ou encore la qualité sanitaire de l’air et de l’eau. Quatrième et dernier thème, l’Environnement. Les performances du bâtiment sont évaluées ici au regard de son insertion dans son environnement immédiat : préservation des écosystèmes, choix des matériaux, gestion des déchets…

L’initiative sur la certification résidentielle HQE Logement a été lancée au Luxembourg par l’un des principaux promoteurs Grand-ducal. La certification des performances des bâtiments tertiaires ayant prouvé son potentiel de rentabilité, nul doute que ce nouveau type de certification adapté aux bâtiments résidentiels devrait permettre de valoriser avantageusement les actifs capables de tirer leur épingle du jeu.

Texte et photo communiqués par PwC Luxembourg

Publié le
mercredi 28 août 2013


Architecture & construction
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires