Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
L’accord sur le nucléaire iranien
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’accord sur le nucléaire iranien

Politique & Gouvernance

Publié le
jeudi 16 juillet 2015 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, se réjouit que l’Iran et les pays du "P5+1" (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) soient parvenus à un compromis sur le nucléaire iranien, le 14 juillet 2015 à Vienne.

s’engager de façon déterminée dans la lutte contre la prolifération des armes nucléaires et poursuivre les négociations multilatérales en ce sens

Il salue le travail accompli par toutes les parties et leur engagement tout au long de ce processus, ainsi que les bases de l’accord qui ont été trouvées : Il s’agit là d’une des rares bonnes nouvelles qui nous parvienne ces dernières années en politique internationale. 

L’accord, fruit de douze ans de négociations, est important tant du point de vue de la lutte contre la prolifération d’armes nucléaires que de celui de la sécurité régionale et internationale, aussi en vue de la mise en place à terme d’une zone exempte d’armes de destruction massive au Moyen-Orient.

Lors de la visite du ministre Asselborn à Téhéran en juin 2014 et de celle du ministre iranien Javad Zarif à Luxembourg en septembre 2014, le Luxembourg a pu contribuer à créer un climat de confiance entre les parties.

À l’occasion de ces entrevues bilatérales, le chef de la diplomatie luxembourgeoise a encouragé les autorités iraniennes à s’engager de façon déterminée dans la lutte contre la prolifération des armes nucléaires et à poursuivre les négociations multilatérales en ce sens.

Le Luxembourg souligne que la mise en œuvre de l’accord créera les conditions propices à la normalisation des relations entre l’Iran et l’ensemble de la communauté internationale.

Ce rapprochement devrait également inciter tous les acteurs à poursuivre leurs efforts communs pour répondre aux menaces pesant sur la paix et la sécurité régionales et internationales (notamment la guerre en Syrie, l’émergence de Daech, le conflit israélo-palestinien ou encore le blocage institutionnel au Liban).

Finalement, il est souligné que l’accord constitue aussi une opportunité de renforcer la coopération bilatérale entre le Luxembourg et l’Iran dans les domaines d’intérêt commun.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

 

Publié le
jeudi 16 juillet 2015


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires