Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
L’Ecole primaire de Junglinster se mobilise pour SOS Villages d’Enfants Monde
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’Ecole primaire de Junglinster se mobilise pour SOS Villages d’Enfants Monde

Qualité de vie

Publié le
mercredi 15 janvier 2014 à 12:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Fin 2013, l’Ecole primaire de Junglinster a décidé de se mobiliser pour SOS Villages d’Enfants Monde. Les élèves viennent de remettre un chèque de 1.025€ à Stéphanie Wies, responsable de l’éducation au développement auprès de l’association luxembourgeoise. Cette somme sera reversée aux victimes du typhon Haiyan aux Philippines.

Les élèves de l’Ecole primaire de Junglinster, aidés de leurs enseignants, de l’équipe pédagogique de l’école et de leurs parents, se sont engagés pour la bonne cause

Au dernier trimestre 2013, les élèves de l’Ecole primaire de Junglinster, aidés de leurs enseignants, de l’équipe pédagogique de l’école et de leurs parents, se sont engagés pour la bonne cause en mettant la main à la pâte et en organisant un petit stand de vente au sein de l’école.

Ainsi les élèves du cycle 4.1 qui suivent les cours d’éducation morale ont concocté des gâteaux faits maison alors que ceux inscrits aux cours d’instruction religieuse ont bricolé des étiquettes destinées aux cadeaux de Noël. Puis, les enfants ont vendu les petits cadeaux solidaires. Leur vente a permis de récolter la somme de 1.025€ qui sera attribuée au programme d’aide d’urgence mis en œuvre par SOS Villages d’Enfants en novembre dernier aux Philippines.

Début janvier, Stéphanie Wies de SOS Villages d’Enfants Monde s’est rendue à l’Ecole primaire de Junglinster pour la cérémonie de remise de chèque. Elle a chaleureusement remercié les élèves, leurs parents et le personnel de l’école, pour leur belle solidarité en faveur des familles et des enfants meurtris par le violent typhon Haiyan avant de parler de la situation aux Philippines et de l’aide d’urgence engagée et de répondre aux questions des élèves. Elle leur a notamment expliqué ce qu’étaient les Espaces Amis des Enfants mis en place par SOS Villages d’Enfants dans différents quartiers de Tacloban, ville complètement détruite par la catastrophe.

Dans ces centres d’accueil de jour, les enfants apprennent peu à peu à oublier leurs expériences traumatiques et à retrouver le sourire. Ils y sont pris en charge quotidiennement (repas, écoute, activités récréatives…) par des travailleurs sociaux et autres volontaires SOS, ce qui permet aux parents de se concentrer sur les énormes difficultés du quotidien, comme retrouver un logement durable et un travail.

Communiqué par SOSVE

Publié le
mercredi 15 janvier 2014


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires