Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !

mercredi 18 octobre 2017

Journée de l'amitié : Ban Ki-moon appelle à cultiver des relations chaleureuses
facebook twitter linkedin scoopit

Journée de l’amitié : Ban Ki-moon appelle à cultiver des relations chaleureuses
Politique & Gouvernance

Publié le mardi 2 août 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

30 juillet 2016 – A l’occasion de la Journée internationale de l’amitié qui est célébrée chaque année le 30 juillet, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé à prendre la résolution de chérir et de cultiver autant de relations chaleureuses que possible pour enrichir notre propre existence et améliorer l’avenir de tous.

« La pauvreté, la violence, les violations des droits de l’homme et les autres grands problèmes d’envergure mondiale ont comme point commun le non-respect de normes et de valeurs qui se sont forgées pendant plusieurs millénaires. Quand la cupidité l’emporte sur le souci de la santé de notre planète et de ses habitants, quand l’attachement fanatique à une idéologie est maintenu à tous les prix, et quand des personnes subissent des violations des droits de l’homme parce qu’elles sont considérées en quelque sorte comme inférieures, le patrimoine de l’humanité est mis à mal et notre bien-être futur est menacé », a dit M. Ban dans un message.

Selon lui, pour faire face à ces crises, il faut s’attaquer à leurs causes les plus profondes, en encourageant et en défendant un esprit partagé de solidarité humaine.
« Sur le plan mondial, cette action peut prendre plusieurs formes, qui vont de l’aide internationale à la mobilisation politique. Sur le plan individuel, elle peut prendre la forme simple et éternelle de l’amitié », a-t-il souligné.

« L’amitié est une joie en elle-même, elle apporte le bonheur et procure un sentiment de bien-être. La multiplication des liens de camaraderie dans le monde entier peut contribuer aux transformations fondamentales qui s’imposent d’urgence pour parvenir à une stabilité durable », a-t-il rappelé.

« Les forces de la division, qui cherchent activement à saper la paix, la sécurité et l’harmonie sociale, ne font pas le poids contre l’acte, simple mais puissant, de tendre la main vers notre entourage, et plus encore vers ceux qui sont hors de nos cercles habituels. Autant de liens de confiance peuvent tisser un filet de sécurité qui nous protège tous. À mesure que s’approfondissent la compréhension et la conscience, nous pouvons accroître la compassion et faire naître la passion pour un monde meilleur, où tous sont unis pour le bien commun », a-t-il ajouté.

Photo : Deux enfants dans le Bronx, à New York. Photo : ONU / Marcia Weistein

Publié le mardi 2 août 2016


Politique & Gouvernance
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires