Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Jean Asselborn au sommet du Partenariat oriental à Riga
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Jean Asselborn au sommet du Partenariat oriental à Riga

Politique & Gouvernance

Publié le
mardi 26 mai 2015 à 08:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, a participé au 4e sommet du Partenariat oriental qui a eu lieu à Riga, en Lettonie, les 21-22 mai 2015.

le cadre par excellence pour approfondir la coopération avec les pays partenaires dans les domaines qui intéressent directement les citoyens et leur profitent, comme la mobilité, la connectivité, l’énergie et l’éducation

Le sommet du Partenariat oriental a réuni les chefs d’État et de gouvernement des 28 pays membres de l’Union européenne et des 6 pays partenaires de l’Europe orientale (Arménie, Azerbaïdjan, Bélarus, Géorgie, Moldavie, Ukraine), ainsi que les présidents du Conseil européen, Donald Tusk, de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et du Parlement européen, Martin Schulz, ainsi que la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini. L’objectif du Partenariat oriental est de renforcer la coopération bilatérale et multilatérale de l’UE avec les six pays en question.

Les participants au sommet de Riga ont confirmé la grande importance qu’ils attachent au Partenariat oriental en tant que dimension spécifique de la politique européenne de voisinage. Ils ont réaffirmé leur vision commune de ce partenariat stratégique et ambitieux basé sur des intérêts communs ainsi que sur les principes d’appropriation mutuelle, de responsabilité et de différenciation, en insistant sur le droit souverain de chaque partenaire de choisir librement le degré d’engagement et les objectifs auxquels il aspire dans ses relations avec l’UE.

L’engagement de l’UE et de ses partenaires pour le Partenariat oriental est plus ardent que jamais. L’UE est un projet de paix, œuvrer à de bonnes relations avec notre voisinage et approfondir la coopération avec les pays qui le souhaitent est un devoir pour la sécurité, la stabilité et la prospérité de notre continent européen a déclaré le ministre Asselborn avant de rappeler que il n’y a pas d’automaticité entre politique de voisinage et adhésion à l’UE. Le Partenariat oriental n’est pas dirigé contre quelqu’un ; la non-indifférence de l’UE à l’égard des pays voisins ne veut pas dire ingérence.

Rappelant que le Partenariat oriental offre le cadre par excellence pour approfondir la coopération avec les pays partenaires dans les domaines qui intéressent directement les citoyens et leur profitent, comme la mobilité, la connectivité, l’énergie et l’éducation, le ministre a assuré que la future Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE, de concert avec le Service européen d’Action extérieure et la Commission, veillera à faire avancer le projet du Partenariat oriental là où elle peut.

En marge du sommet, le ministre Asselborn a multiplié les contacts bilatéraux avec ses homologues des pays du Partenariat oriental pour évoquer les dossiers bilatéraux ainsi que de l’actualité politique régionale et internationale.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

Photo Jean Asselborn avec le président du Conseil européen, Donald Tusk, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le Premier ministre de la Lettonie, Laimdota Straujuma © MAEE

 

Publié le
mardi 26 mai 2015


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires