Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Innovation participative
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Innovation participative

Recherche & Eco-Innovation

Publié le
mardi 10 décembre 2013 à 13:45

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Professeur Wim Vanhaverbeke (Université d’Hasselt) a répondu favorablement à l’invitation de Luxinnovation pour présenter sa vision de l’Open Innovation lors de 4e édition de la Luxembourg Innovation Masterclass au travers d’une conférence publique et d’un séminaire pratique. Une combinaison de conférences, d’études de cas et de workshops qui répond aux attentes des entreprises en matière de gestion de l’innovation .

L’Open Innovation favorise le partage du savoir et savoir-faire et prône la mobilité du talent

Quel que soit sa taille, une entreprise ne dispose jamais d’assez de ressources pour innover autant qu’elle le devrait. Mais elle peut avoir recours à d’autres formes d’intelligence, c’est le concept d’Open Innovation. Développé par Henry Chesgrough , dans son livre Open Innovation : The New Imperative for Creating and Profiting from Technology, le terme d’Open Innovation est devenu populaire dans le langage technique depuis les années 2000. Or, peu d’entreprises sont réellement à même de décrire les tenants et aboutissants de ce nouveau mode d’innovation. Les réticences ne manquent pas car une ouverture impliquerait une prise de risques. En effet, l’Open Innovation qui consiste à maximiser le partage des connaissances internes et à s’ouvrir sur l’extérieur – y compris aux concurrents – afin de trouver de nouvelles solutions, bouscule les pratiques traditionnelles de la plupart des entreprises. « C’est comme si chaque entreprise pouvait s’appuyer, pour innover plus efficacement, sur les efforts de R&D de laboratoires, d’industriels, d’experts, de start-up, ou d’autres utilisateurs, qu’ils soient à proximité, à l’autre bout du monde ou même dans un domaine radicalement différent », précise le Professeur Wim Vanhaverbeke.

L’innovation ouverte est également utile pour identifier de nouvelles applications aux technologies. Cette transversalité offre des sources d’idées et de solutions quasi infinies. Cette technique d’innovation n’est pas réservée aux grandes entreprises. Elle ouvre les frontières de l’entreprise pour augmenter ses ressources de R&D et son potentiel de création, un soutien essentiel pour des start-up ou PME qui, souvent par faute de moyens et d’argent, n’ont pas la possibilité d’accéder à ces réseaux ou collaborations. Le processus d’innovation est ainsi accéléré, les coûts sont partagés et les risques mutualisés.

Quel que soit le problème, la solution existe

« L’Open Innovation favorise le partage du savoir et savoir-faire et prône la mobilité du talent, pourrait leur permettre d’accéder à d’autres technologies et marchés », selon le Professeur Wim Vanhaverbeke. L’innovation, qui pouvait autrefois rester cantonnée à une même branche d’activités, peut désormais être collaborative et multisectorielle. En sa qualité de Professeur en management et stratégie de l’innovation à l’Université d’Hasselt, Wim Vanhaverbeke peut largement en témoigner. Egalement professeur invité à l’ESADE Business School de Barcelone et à l’Université nationale de Singapour, Wim Vanhaverbeke est un des universitaires les plus renommés à l’échelle internationale dans le domaine de l’Open Innovation. Co-éditeur du livre Open Innovation : Researching a New Paradigm aux côtés d’Henry Chesbrough, le Professeur est aussi conseiller en innovation pour de nombreuses entreprises multinationales.

Après avoir étudié la philosophie et l’économie à l’Université catholique de Louvain, Wim Vanhaverbeke a obtenu, en 1995, un doctorat en administration des affaires (DBA) à l’école IESE -Business de Barcelone. Depuis, il publie régulièrement des articles dans des revues de gestion internationales. En 2012, il a créé le Forum européen de l’innovation avec Henry Chesbrough. Wim Vanhaverbeke a récemment été nommé dans le classement de 50 meilleurs auteurs de ces 5 dernières années en matière de Management de l’innovation et des technologies par l’Association internationale du Management de la Technologie (IAMOT).

Une formule gagnante

« Forte du succès des éditions précédentes, la formule est reste inchangée cette année », confirme Dr. Gaston Trauffler, soit l’organisation d’une conférence publique suivie d’un séminaire pratique. La Luxembourg Innovation Masterclass est une initiative de Luxinnovation lancée en 2010 à la demande de l’industrie. Tous les ans, plusieurs entreprises apportent leur soutien à l’Agence dans l’organisation de cet événement destiné à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Goodyear, IEE, Delphi et Intrasoft ont confirmé leur partenariat pour l’édition 2013. « Les entreprises ont de plus en plus conscience de l’importance que revêt l’innovation dans leurs activités et c’est tant mieux. Néanmoins, nous devons poursuivre nos efforts et renforcer les actions qui permettent aux entreprises de se poser les bonnes questions en matière de gestion de leurs innovations. Le succès de la Luxembourg Innovation Masterclass en est un exemple concret », explique Dr. Gaston Trauffler, Head of Innovation Management, Design & Strategic Intelligence chez Luxinnovation.

Communiqué par Luxinnovation / Photo ©nicolasdohr.com

Publié le
mardi 10 décembre 2013


Recherche & Eco-Innovation
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation


Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation

Nos partenaires