Le Quotidien des enjeux du développement durable !

lundi 25 septembre 2017

« Focus Luxembourg » : soigner et témoigner
facebook twitter linkedin scoopit

« Focus Luxembourg » : soigner et témoigner
Droits humains & solidarité

Publié le mercredi 16 août 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Première campagne d’appel aux dons pour sensibiliser à l’accès aux soins de santé des personnes vivant dans la précarité au Luxembourg.

Médecins du Monde rappelle ses deux missions :

  • Garantir un premier accès aux soins de santé aux personnes qui n’y ont autrement pas accès, parce qu’elles n’ont pas de carte CNS, parce qu’elles n’ont pas de domicile, parce que leurs papiers ne sont pas en règle ou tout simplement parce qu’elles sont trop pauvres pour avancer des frais médicaux. Cette activité de Médecins du Monde, dans laquelle s’investissent plus de 70 bénévoles, est financée à 90% par des dons.
  • Œuvrer pour que les personnes actuellement exclues du système de santé au Luxembourg y aient accès, à travers un système de santé inclusif comme il en existe en Belgique ou en France.

Ces deux missions se retrouvent dans la campagne actuelle. En montrant l’antagonisme entre la richesse du pays, illustrée à travers des symboles forts – 2e pays le plus riche du monde, 2e centre pour les fonds d’investissement au monde, un revenu mensuel moyen brut de 5.370 € –, et la précarité dans laquelle vivent les plus démunis, Médecins du Monde veut provoquer une prise de conscience que cette richesse n’est pas partagée par tous, et ainsi susciter le débat.

On peut maintenant, certes, discuter sur les chiffres. Surtout celui de 5.370 €, le « revenu mensuel moyen brut par habitant », source la Banque mondiale. Tous les chiffres se discutent et sont interprétables, cela s’observe à presque chaque publication d’un rapport de l’OCDE, de la Banque mondiale, du Statec, etc.

Ce que nous, Médecins du Monde, voulons par contre discuter est le fait que de trop nombreuses personnes n’ont pas accès aux soins de santé au Luxembourg. Des gens qui n’ont pas les moyens ou la possibilité de se faire soigner dès lors qu’il ne s’agit pas d’urgences médicales au sens premier du mot : des gens sans domicile qui ont des ongles aux pieds incarnés et enflammés ; des gens en situation de précarité qui souffrent de caries, d’autres problèmes dentaires et qui ont des problèmes de vue ; des familles dont les enfants sont malades mais qui ne vont pas voir le médecin parce que c’est la fin du mois et qu’elles n’ont plus les moyens d’avancer les frais ; des personnes qui ont des problèmes psychologiques à cause de leur situation précaire… la liste de nos patients est longue, malheureusement.

Et, pire, de plus en plus de personnes se retrouvent en situation précaire. Si Médecins du Monde a offert près de 1.300 consultations à ses patients au Luxembourg en 2016, ce chiffre est déjà atteint, cette année, pour les sept premiers mois de l’année.

Donc, oui, les chiffres de la campagne interpellent, mais au lieu de les considérer comme « blessants » et « mensongers » – ils ne sont ni l’un ni l’autre – c’est l’autre face de cette richesse, la précarité et l’exclusion au système de soins de santé, qu’ils illustrent.

Médecins du Monde va donc continuer à remplir ses deux missions, et œuvrer pour et avec les plus démunis de notre société, afin qu’ils aient un accès aux soins de santé primaire et puissent vivre dans la dignité.

L’accès aux soins de santé primaire est un droit humain !

Communiqué par Médecins du Monde Luxembourg

Publié le mercredi 16 août 2017


Droits humains & solidarité
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires