Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Fabriquer soi-même ses produits d’entretien
facebook twitter linkedin scoopit

Fabriquer soi-même ses produits d’entretien

Qualité de vie

Publié le
lundi 21 août 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Économiques, non toxiques pour la santé et l’environnement, faciles à préparer et néanmoins efficaces, les nettoyants faits maison permettent de gagner sur tous les tableaux.

Geneviève a 63 ans, elle est retraitée du secteur social, adjointe au maire d’une commune frontalière française de 9.000 habitants et, depuis plus de 6 mois, elle fabrique elle-même ses produits ménagers.

Elle a eu le déclic en découvrant dans un magazine la recette d’un nettoyant universel à base de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc. Elle a ensuite décidé d’élargir progressivement sa gamme : après avoir testé et approuvé le nettoyant universel, elle a commencé à produire son propre liquide vaisselle puis un détartrant qu’elle a aménagé « à sa sauce » en ajoutant à la recette originale des peaux d’orange qui apportent à la fois une jolie couleur et une odeur agréable, et elle envisage de confectionner très bientôt sa propre lessive, qui, selon une amie qui l’a déjà essayée, est très efficace jusqu’à 60 degrés. Et, dans un autre registre, elle a également remplacé son déodorant industriel par un équivalent écolo constitué de 3 cuillères à soupe d’huile de coco, 2 cuillères à soupe de bicarbonate et 6 cuillères à soupe de fécule de maïs, auxquelles elle aurait pu ajouter -mais elle a choisi de ne pas le faire- 10 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé aux vertus antibactériennes.

Sa motivation est triple : « J’ai choisi de fabriquer mes produits d’hygiène et d’entretien pour des raisons économiques d’abord - les produits maison ne coûtent pour ainsi dire rien alors que les nettoyants ménagers écologiques qu’on trouve dans les grandes surfaces sont relativement chers -, pour des raisons écologiques ensuite - on n’utilise aucune substance toxique pour l’environnement et on réemploie plusieurs fois les mêmes contenants donc on génère moins de déchets -, et, bien évidemment aussi pour des raisons de santé puisque les ingrédients sont également destinés à l’alimentation. Ils sont sans risques et ce, d’autant plus que les composants que je sélectionne sont estampillés « alimentaire » et non « spécial ménage », donc moins concentrés », explique-t-elle. À titre indicatif, la boîte de bicarbonate de soude de 800 g est vendue moins de 3 euros et la bouteille d’un litre de vinaigre blanc entre 0,30 et 0,50 euros. « J’ai récemment animé un atelier pour les enfants dans ma commune et nous avons fabriqué environ 12 litres de liquide vaisselle avec seulement ½ boîte de bicarbonate et 50 cl de vinaigre ! C’est dire si la formule est économique », souligne-t-elle.

Ses recettes, Geneviève les dégote dans des magazines, sur des blogs ou même directement sur les boîtes des ingrédients qu’elle utilise. Elles sont toujours basées sur 2 composants miracle : le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude, auxquels on peut ajouter du savon de Marseille (pour la lessive notamment) ou des huiles essentielles qui sont, pour Geneviève, facultatives : « Les huiles essentielles donnent une meilleure odeur aux produits et certaines ont des propriétés désinfectantes, ce que sont déjà le bicarbonate et le vinaigre. Elles ne sont donc pas indispensables à mon sens, d’autant plus qu’elles sont peu accessibles en termes de prix aux personnes qui ont peu de moyens ».

L’élaboration de ces produits est simplissime et ne prend que quelques minutes. Pour le nettoyant universel, on mélange 1 cuillère à soupe de bicarbonate, 1 litre d’eau chaude et 2 cuillères à café de vinaigre blanc et on obtient un excellent dégraissant qui peut être conservé plusieurs mois. Même principe pour le liquide vaisselle : on met dans une bouteille de 50 cl 1 cuillère à soupe de bicarbonate, la même quantité de vinaigre et 10 cl de produit vaisselle, on complète avec de l’eau, on secoue et le tour est joué !

Mélanie Trélat

Publié le
lundi 21 août 2017


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE

Le changement, c’est maintenant !

« Sois le changement que tu veux voir dans le monde », disait Gandhi. Un simple geste, une bonne habitude, une petite action répétée chaque jour peuvent avoir de grands effets sur la société...

Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires