Le Quotidien des enjeux du développement durable !

jeudi 20 juillet 2017

Exonération fiscale de 50 % sur les revenus locatifs avec l'AIS.
facebook twitter linkedin scoopit

Exonération fiscale de 50 % sur les revenus locatifs avec l’AIS.
Architecture & construction

Publié le jeudi 20 juillet 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Afin de pouvoir offrir des logements bon marché, l’AIS propose en contrepartie des garanties intéressantes aux propriétaires.

L’AIS joue le rôle d’intermédiaire entre les propriétaires et les bénéficiaires en vue de faciliter l’accès au logement pour les ménages à faible revenu. Elle permet ainsi aux propriétaires de gérer plus aisément leurs biens mais pas seulement.

État des lieux de l’AIS

L’évolution de l’AIS englobe plusieurs paramètres. Tout d’abord l’AIS est un acteur national, puisqu’elle s’occupe maintenant de louer 424 logements partout au Luxembourg.

La croissance moyenne est actuellement de 10 logements par mois, ce qui n’est pas négligeable. Ensuite, l’AIS collabore avec une cinquantaine de communes (respectivement avec leurs offices sociaux) qui participent au financement et donc permettent la mise à disposition de plus de logements. Ces communes consentent à ces citoyens résidents de devenir bénéficiaires en priorité. Cet échange de bon procédé permet d’être gagnant-gagnant.

Un large développement de l’AIS au Luxembourg

Afin d’être plus proche des logements pris en bail et de ses bénéficiaires, l’AIS a créé des nouvelles antennes qui répondent aux soucis logistiques. Voilà 1 an qu’une succursale a vu le jour à Hosingen et le 10 mai 2017 a eu lieu l’inauguration des bureaux de l’antenne sud à Rodange. Il est prévu d’en ouvrir d’autres, non pas dans un but commercial mais plutôt pour accompagner les bénéficiaires. La prochaine antenne se situera sûrement côté Moselle.

Nouvelle Réforme fiscale en 2017

Les propriétaires qui louent leurs biens à l’AIS profitent à partir de cette année, d’une exonération fiscale de 50 % sur les revenus locatifs.

Bien que les propriétaires qui louent leur logement à l’AIS perçoivent un loyer entre 30 et 40 % en dessous du loyer du marché, ils bénéficient depuis le 1er janvier de cette année d’une exemption de 50 % de ces revenus locatifs.

Ajoutée aux autres avantages qui sont le loyer garanti, la prise en charge des petites réparations dans le logement et le suivi social du locataire par l’AIS, l’exonération fiscale récompense l’effort des propriétaires louant leur bien par l’AIS. Il faut dire que cette initiative de l’État, incite à la collaboration.

On peut dire qu’il y a du changement dans l’objet de la collaboration : avant, le but était de mobiliser un logement inoccupé, maintenant c’est aussi de considérer cette alliance comme un investissement.

Le résultat est que collaborer avec l’AIS commence à être rentable ; avec cette réforme, les investisseurs et promoteurs y trouvent leur compte au niveau construction et baux locatifs.

Si l’AIS s’associe à la vente de ces logements, ce produit au rendement pas trop élevé est sans risque parce que le loyer sera toujours payé. Cette formule est intéressante pour placer de l’argent, des capitaux privés.

Assurément, investir dans l’immobilier avec un bail AIS permet un rendement sûr et une exonération. Des investisseurs et promoteurs se sont associés dans un premier projet qui verra le jour en août, il s’agit d’un immeuble construit par un promoteur qui sera loué en entier à l’AIS pour être vendu à un investisseur et dont nous aurons l’occasion de parler plus amplement.

Enfin, il faut insister sur le fait que l’AIS est un réel outil de lutte contre l’exclusion sociale par le logement.

Propos de Gilles Hempel, recueillis par Sara Infogreen

Publié le jeudi 20 juillet 2017


Article de notre partenaire
Architecture & construction
article
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires