Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Etienne Schneider plaide pour plus d’ambition en matière de sécurité énergétique et une vraie Union européenne de l’énergie
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Etienne Schneider plaide pour plus d’ambition en matière de sécurité énergétique et une vraie Union européenne de l’énergie

Énergie

Publié le
vendredi 13 juin 2014 à 13:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Économie Étienne Schneider a participé le 13 juin 2014 à Luxembourg au Conseil des ministres de l’Énergie. Le Conseil, qui se tenait sur fond de crise gazière entre l’Ukraine et la Russie, traitait principalement des questions de la sécurité énergétique européenne.

La première source d’énergie de l’UE la plus rentable et disponible aujourd’hui c’est l’efficacité énergétique

Présent au Conseil des ministres de l’Énergie qui a eu lieu à Luxembourg le 13 juin dernier, Etienne Schneider, Vice-premier ministre et ministre de l’Économie, a souligné qu’avec trois crises gazières majeures consécutives en moins de 10 ans, il était maintenant temps que l’Europe mène une réflexion fondamentale sur sa politique énergétique. Il a estimé que c’est le devoir de toutes les institutions européennes et tout spécialement des ministres en charge de l’énergie de se doter maintenant des moyens nécessaires pour mettre en place les changements qui s’imposent sur un continent qui dépense chaque année l’équivalent de quatre fois le budget annuel de l’Union européenne pour ses achats en énergie fossile.

L’UE doit baisser son niveau de consommation

L’UE doit baisser son niveau de consommation en développant une approche systématique, graduelle et européenne, se fixant des objectifs chiffrés à 10, 20 et 30 ans. Il a précisé : « La nouvelle stratégie de sécurité énergétique européenne ne pourra pas se contenter de diversifier la dépendance de l’Europe, mais devra la diminuer. »

Le ministre s’est dit convaincu que la baisse de la consommation dans tous les secteurs devrait être le fondement de la diminution de la dépendance énergétique et le cœur de la stratégie de sécurité énergétique européenne. « La première source d’énergie de l’UE la plus rentable et disponible aujourd’hui c’est l’efficacité énergétique », a-t-il rappelé.

Il a également rappelé que la réduction de la consommation de notre continent devrait être accompagnée par le développement économiquement efficace et commun des énergies renouvelables au niveau européen, permettant de réduire la dépendance énergétique du continent tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

Création d’une vraie Union européenne de l’énergie

Le ministre a annoncé en outre que le Luxembourg se joint aux voix qui s’élèvent en Europe pour appeler à la création d’une vraie Union européenne de l’énergie.

Celle-ci devra être ambitieuse et répondre à quatre exigences fondamentales : garantir un prix qui permette l’accès à l’énergie à tous les citoyens y inclus les plus vulnérables et soutienne la compétitivité des entreprises de l’UE face à la concurrence mondiale ; respecter les objectifs 2030 à venir et les engagements 2050 d’une économie neutre en carbone ; renforcer la solidarité entre États-membres et la résilience vis-à-vis des fournisseurs extérieurs ; et jouer un rôle déterminant dans le retour vers la croissance et la création d’emplois de l‘Union européenne.

Communiqué par le ministère de l’Économie / Représentation permanente du Luxembourg auprès de l’UE / Photo ©Marlene Soares pour LG Magazine

Publié le
vendredi 13 juin 2014


Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires