Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
En route vers une économie circulaire
facebook twitter linkedin scoopit

En route vers une économie circulaire

Architecture & construction

Publié le
mardi 17 octobre 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Société écoresponsable en perpétuelle évolution, Bamolux planche activement sur l’implémentation d’un nouveau business model circulaire tout en réduisant son impact environnemental à travers différentes actions.

Rencontre avec Sébastien Jungen, associé gérant chez Bamolux

Depuis début juin, Bamolux fait partie des 165 entreprises luxembourgeoises à être labellisées Entreprises socialement responsables. Membre de la SuperDrecksKëscht, Bamolux est également ISO 9001 :2015 et prépare la certification environnementale ISO 14001. « Avoir une vision globale et proposer une démarche alternative à nos clients : c’est dans cette voie que je veux me diriger », annonce Sébastien Jungen, associé gérant chez Bamolux.

En complément de l’obtention de ces labels et certifications, l’entreprise mène des actions internes pour apporter sa modeste contribution à la sauvegarde de la planète. Composée de collaborateurs volontaires, une cellule verte a ainsi vu le jour. Cette dernière se réunit 5 fois par an, réunions au cours desquelles chacun peut apporter ses idées pour une entreprise plus écoresponsable et plus durable. Résultats : les bonbonnes d’eau minérale et les gobelets en plastique ont disparu au profit de carafes en verre et d’une fontaine qui puise directement l’eau du robinet. Des lampes avec détecteurs de présence ont été installées pour éviter le gaspillage d’énergie et des produits d’entretien plus écologiques ont été adoptés. D’autres actions concrètes sont en cours de préparation comme la mise en place de panneaux solaires sur le toit du bâtiment de l’entreprise.

Bamolux travaille également sur une meilleure gestion de la mobilité à travers la gestion de sa flotte automobile. Sébastien Jungen a d’ailleurs été promu gestionnaire de flotte automobile 2016 aux Link2fleet Awards. Sa volonté première est de réduire les kilomètres parcourus de 10 % chaque année. L’entreprise dispose aussi d’un parc de véhicules électriques (ils seront 11 véhicules sur 40 d’ici la fin de l’année, soit 27 % du parc). Le parking est actuellement équipé de 2 bornes de recharge doubles et bientôt 4 bornes simples, soit 8 branchements alimentés avec l’énergie verte et locale nova naturstroum.

En parallèle de ces actions, une réflexion profonde est entreprise en collaboration avec +Impakt sur l’économie circulaire et sur sa traduction en business models au sein de Bamolux. « Nous souhaitons redéfinir et harmoniser notre positionnement en accord avec l’évolution des modes de consommation. Depuis quelques mois maintenant, nous débutons progressivement cette nouvelle démarche ; le but étant d’avancer pas à pas vers un modèle économique plus responsable et durable », souligne-t-il.

L’idée est de louer des produits au lieu de les vendre, de manière à pouvoir les récupérer en fin d’utilisation et à les upcycler. Il s’agit finalement de faire en sorte qu’ils ne soient plus considérés comme des déchets, mais comme de la matière première, selon les principes du Cradle to Cradle. Ainsi, Bamolux a déniché un partenaire qui récupère et remet en état les anciennes moquettes encore réutilisables. Deux chantiers ont déjà été réalisés en l’espace de deux mois. Une réduction de déchets non négligeable et une économie pour le client qui paie sa moquette moins cher.

« Beaucoup d’entreprises nous sollicitent pour réorganiser leurs espaces bureaux. Il faut défaire ce qui a été fait quelques années auparavant et cela produit des déchets. Partant de ce constat, nous souhaitons aussi développer un système de cloisons démontables, disponibles en location. Il faut définir les solutions de stockage et de réparation, et déterminer un système de contrat mensuel avantageux pour nos clients. La vision circulaire de l’économie change profondément notre façon de travailler. Nous nous penchons sur les possibilités législatives et juridiques qui nous permettront à terme, de développer ce type de modèle », explique Sébastien Jungen.

Dans cette optique d’être plus performant et responsable pour réduire son impact environnemental, Bamolux recherche des produits intelligents de par leur conception. Le but ? Ne pas appauvrir les ressources naturelles et orienter les clients vers des solutions alternatives aux produits traditionnels. Par exemple, pour réaliser une terrasse, un pin akoya garanti 50 ans certifié Cradle to Cradle est renouvelable en 15 ans. Il aura également reçu comme seul traitement une saturation au vinaigre pur, au lieu d’une résine plastique. Autre exemple de produit écoresponsable : une peinture biosourcée à la place d’une peinture chimique. L’entreprise a d’ailleurs convenu un partenariat avec Peintures Robin pour proposer la peinture Verdello au meilleur prix. « Cette peinture 100 % naturelle et Made in Luxembourg est suggérée comme produit de base dans tous nos projets ».

Dans cette quête de fournisseurs aux produits écoresponsables, Bamolux a découvert une nouvelle solution d’isolation thermique. Depuis le mois de mars, l’artisan menuisier créateur d’espaces propose l’isolant Gramitherm®, produit exposé dans le Neobuild Innovation Lab. Ces panneaux sont composés d’herbe des prairies non destinée à l’alimentation animale. Celle-ci est récoltée dans un rayon de 300 km autour de l’usine où elle est raffinée en Allemagne. Le lisier de l’herbe est alors transformé en biogaz qui fait tourner l’usine dans laquelle la fibre subit un traitement à l’eau chaude pour ensuite être transportée dans une autre usine en France. C’est là qu’elle est mélangée à 20 % de fibres de jute et à 10 % de liant entièrement naturel pour devenir un matelas puis des panneaux. « Ce produit est très intéressant du point de vue de l’énergie grise et offre d’excellentes propriétés isolantes. C’est d’ailleurs le seul qui présente une valeur de CO2 négative dans le cadre d’une démarche de certification BREEAM », souligne Sébastien Jungen. En plus de procurer un grand confort thermique en été, Gramitherm® est également anti-inflammable, antiallergique et fongicide car l’herbe est coupée avant la floraison.

À travers ses nombreuses démarches, Bamolux poursuit ses efforts sur la route respectueuse et durable d’une économie circulaire résolument tournée vers l’avenir.

Mélanie Trélat

Consultez en ligne NEOMAG #09 édition spéciale

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
mardi 17 octobre 2017


Article de notre partenaire

Architecture & construction
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires