Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !

mercredi 18 octobre 2017

El Niño menace la vie de plus de 26 millions d'enfants
facebook twitter linkedin scoopit

El Niño menace la vie de plus de 26 millions d’enfants
Green Planet

Publié le jeudi 4 août 2016 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

L’occurrence actuelle du phénomène météorologique El Niño, l’une des plus puissantes jamais enregistrées, met en danger la vie de 26,5 millions d’enfants confrontés à la malnutrition, aux pénuries d’eau et aux maladies dans dix pays d’Afrique orientale et australe, selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

"Les enfants sont confrontés à des risques alors que les familles et les communautés se déplacent en quête de travail, de nourriture, d’eau et de pâturages pour les animaux. Les enfants ont également des difficultés à rester à l’école, en raison de la faim et/ou du manque d’eau", a précisé l’UNICEF dans une étude sur cette région.
D’après l’agence onusienne, plus d’un million d’enfants ont besoin d’un traitement pour la malnutrition aiguë sévère. En outre, les pénuries d’eau restent une préoccupation majeure, avec de nombreux établissements de santé et de nombreuses écoles manquant d’un approvisionnement en eau et d’installations sanitaires adéquates.

El Niño est le terme utilisé pour décrire le réchauffement d’une partie du Pacifique qui se produit, en moyenne, tous les trois à sept ans. Ce phénomène entraîne une hausse des températures et a un impact sur le climat à travers le monde, certains endroits recevant davantage de précipitations tandis que d’autres n’en reçoivent aucune.

En Afrique australe, en particulier, la sécheresse rend la vie encore plus précaire pour les enfants touchés par le VIH, selon l’étude de l’UNICEF.

 

L’UNICEF a souligné que l’ampleur de la crise dépasse les capacités d’adaptation des communautés et les ressources des gouvernements de la région, menaçant des décennies de progrès en matière de développement.

 

Selon l’agence onusienne, des investissements urgents sont nécessaires parce que la crise est susceptible de continuer en 2017. Elle pourrait également être aggravée par La Niña, un autre phénomène météorologique, dont les conséquences maritimes et climatiques sont globalement l’inverse de celles d’El Niño.

Selon le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), plus de 60 millions de personnes devraient être touchées par El Niño. Les conséquences humanitaires dans certaines zones comprennent une insécurité alimentaire accrue en raison de faibles rendements et d’une hausse des prix ; des taux de malnutrition plus élevés ; des moyens de subsistance dévastés ; et des déplacements forcés.

Photo : Terres stériles en raison de la sécheresse provoquée par El Niño dans le pays d’Afrique australe du Lesotho. Photo : FAO

Communiqué par l’ONU - http://www.un.org/

Publié le jeudi 4 août 2016


Green Planet
Communiqué
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires