Le Quotidien des enjeux du développement durable !

dimanche 20 août 2017

Coopération relative à un réseau intégré de parcs éoliens en mer du Nord
facebook twitter linkedin scoopit

Coopération relative à un réseau intégré de parcs éoliens en mer du Nord
Energie

Publié le jeudi 9 juin 2016 à 02:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Les pays Benelux signent une déclaration pour la mer du Nord

Cette déclaration matérialise l’ambition et le nouvel élan qui visent à faire de l’Europe occidentale une Silicon Valley de l’énergie.

La présidence néerlandaise de l’Union européenne insuffle un nouvel élan à la coopération pour la mer du Nord

En marge du Conseil de l’Union européenne sur l’énergie et sous la présidence du ministre néerlandais de l’Énergie, Henk Kamp, les ministres compétents pour l’énergie des États riverains de la mer du Nord (Danemark, Allemagne, Irlande, Norvège, Suède et France), en ce compris les pays Benelux, et la Commission européenne ont apposé leur signature à la déclaration qui établit une feuille de route concrète pour la coopération qui devra déboucher sur un réseau intégré de parcs éoliens en mer du Nord. L’accent est ainsi placé sur le développement à grande échelle de l’énergie éolienne en mer, ce qui contribuera à garantir un approvisionnement en énergie fiable, abordable et durable.

Après l’organisation par le Benelux d’une grande conférence sur la mer du Nord en octobre dernier à Ostende, où de nombreux acteurs avaient alors souligné l’importance de la coopération régionale en matière énergétique, un nouveau chapitre s’ouvre aujourd’hui grâce à la déclaration officielle pour la mer du Nord. Ainsi, des groupes de travail spécifiques sont institués dans quatre domaines d’action. Ceux-ci devront, dans les deux ans à venir, progresser concrètement en matière d’harmonisation des flux de subvention et des règles de planification de l’espace maritime, de développement du réseau ou encore de normalisation des pièces détachées d’éoliennes. Dans ce cadre, les aspects juridiques seront examinés, sans pour autant oublier la possibilité de conclure plus d’accords techniques sur des aspects pratiques tels que la signalisation ou encore la santé et la sécurité.

Cette étape est de première importance pour que les pays Benelux puissent atteindre leurs objectifs de durabilité tout en utilisant pleinement l’innovation et les économies d’échelle pour limiter les coûts.

La déclaration officialise le rôle du Benelux comme plateforme de concertation. Le Secrétariat général Benelux organise depuis cinq ans déjà les réunions de la North Sea Offshore Grid Initiative en vertu d’un mémorandum d’accord signé en 2010 par dix pays.

Cette déclaration matérialise l’ambition et le nouvel élan qui visent à faire de l’Europe occidentale une Silicon Valley de l’énergie. Les investissements prévus sont colossaux. Une approche coordonnée entre autorités qui, d’une part, offre une certaine sécurité aux investisseurs et, d’autre part, favorise l’innovation, semble dès lors essentielle pour mettre sur pied des projets concrets.

Lien vers le communiqué de presse officiel de la Présidence néerlandaise

Source : Union Benelux - www.benelux.int

Publié le jeudi 9 juin 2016


Energie
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Energie


Nos partenaires Energie

Nos partenaires