Le Quotidien des enjeux du développement durable !

jeudi 27 avril 2017

Construction passive, démarche active : myenergy explique la construction passive
facebook twitter linkedin scoopit

"Construction passive, démarche active" : myenergy explique la construction passive
Energie

Publié le vendredi 27 septembre 2013 à 09:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Les économies d’énergie qui peuvent être réalisées dans le domaine de la construction et de l’habitation sont considérables. Par un renforcement de la réglementation en matière de performance énergétique des bâtiments et dans un souci grandissant de développement durable, la maison passive s’impose de plus en plus en tant que standard d’efficacité énergétique optimal quand on planifie la construction d’un nouveau logement.

Les frais de construction d’une maison passive bien planifiée ne sont que de 10 à 15% plus élevés que ceux d’une maison standard et sont rapidement amortis par les économies d’énergie réalisées.

La directive 2010/31/UE du 19 mai 2010 sur la performance énergétique des bâtiments a fixé comme objectif que toute nouvelle construction soit à énergie quasi nulle en 2020. En ce sens, le gouvernement luxembourgeois a décidé de fixer un échéancier pour l’amélioration continue et conséquente des exigences en la matière au Luxembourg et à partir de 2017, toute nouvelle construction de bâtiment d’habitation devra être en standard passif.

Ce standard n’est donc pas une fin en soi, mais bien une étape intermédiaire pour arriver à des standards de construction plus efficaces encore comme les constructions zéro énergie voire même à énergie positive.

Parmi ses missions de conseil, d’information et de sensibilisation dans le domaine de l’énergie, myenergy organise annuellement une action sur le thème de la construction passive visant à expliquer les principes et les avantages de ce type de construction à toutes les parties prenantes, privées et professionnelles. Cette année, l’action sera placée sous la devise "Passiv Bauen, Aktiv Gewannen" et mettra plus particulièrement en lumière les différentes méthodes de construction en bois. En plus de ses propriétés écologiques, ce type de construction facilite l’atteinte du standard passif et offre une alternative économique en termes d’espace.

L’initiative "Passiv Bauen, Aktiv Gewannen" sera marquée par trois événements phares, dont le premier sera présenté dans le cadre de la Semaine Nationale du Logement du 27 au 30 septembre sous forme d’exposition. Le 7 octobre, myenergy proposera une soirée d’information thématique gratuite au Forum da Vinci, en partenariat avec le Ministère du Logement, l’ALIAI et l’OAI. Cette conférence sera présentée par M. Bernhard Furrer, ingénieur suisse spécialiste en matière de constructions en bois. Enfin, les samedis 9 et 16 novembre, les intéressés pourront participer à des visites de maisons passives achevées ou en cours de réalisation.

Une maison passive est définie de la façon suivante dans le passeport énergétique : 

  • Toutes les classes énergétiques doivent être A : classe de performance énergétique, classe d’isolation thermique et classe de performance énergétique en matière d’émissions CO2
  • L’installation d’un système de ventilation contrôlée avec récupération de chaleur est obligatoire.
  • Le test d’étanchéité (Blower-Door-Test) doit correspondre à n50
  • La présence d’une climatisation fixe est interdite.

Avantages décisifs d’une maison passive

  • Confort d’habitation et thermique élevé
  • Air frais dans toutes les pièces tout au long de l’année grâce à la ventilation mécanique contrôlée
  • Frais de chauffage extrêmement bas avec des réductions de jusqu’à 75% par rapport au standard minimal actuel
  • Sécurité d’approvisionnement élevée
  • Réduction radicale des impacts environnementaux
  • Physique de la construction irréprochable : exempt d’humidité et de moisissure

Ces avantages font de la maison passive (classes AAA) une solution rentable, confortable et respectueuse de l’environnement.

Les cinq principes de base de la construction classes AAA

  1. Isolation thermique particulièrement efficace
  2. Fenêtres à bilan énergétique positif
  3. Construction sans ponts thermiques
  4. Enveloppe du bâtiment étanche à l’air
  5. Ventilation contrôlée avec récupération de chaleur

Afin d’optimiser l’interaction entre les cinq principes de base, la planification est accompagnée d’un bilan énergétique.

Quelques idées préconçues

« C’est beaucoup trop cher ! »

Les frais de construction d’une maison passive bien planifiée ne sont que de 10 à 15% plus élevés que ceux d’une maison standard et sont rapidement amortis par les économies d’énergie réalisées.

« On ne peut pas ouvrir les fenêtres ! »

Il est tout à fait permis d’ouvrir les fenêtres dans une maison passive. Ce n’est pourtant pas nécessaire, étant donné que la ventilation contrôlée avec récupération de chaleur renouvelle constamment l’air ambiant. Il est même recommandé de prévoir des fenêtres pouvant être ouvertes dans toutes les pièces.

« Les murs ne respirent plus et le risque de moisissures augmente ! »

Un mur ne "respire" jamais ! Sa fonction est de protéger ses habitants du climat extérieur et de maintenir un confort d’habitation optimal. Les murs massifs peuvent en quelque sorte réguler l’humidité intérieure, à condition d’être étanches à l’air. Comme les maisons passives sont construites sans ponts thermiques et que la ventilation règle l’humidité intérieure, il n’existe pas de points froids sur les murs et le risque de moisissure est nettement réduit.

« Les ventilations contrôlées sont des distributeurs de saleté et de bactéries ! »

C’est tout à fait le contraire : les filtres intégrés retiennent une grande partie de la saleté et de la poussière avant que l’air ne pénètre dans la maison. Cela peut aussi s’appliquer au pollen et aux autres allergènes, de sorte à offrir un confort irréfutable aux personnes souffrant d’allergies. Les germes ont tendance à pousser dans les endroits humides. L’apparition de cette humidité malsaine est évitée dans les maisons passives, justement grâce aux systèmes de ventilation contrôlée. La qualité irréprochable de l’air frais ambiant est confirmée par des analyses.

« Une maison passive surchauffe très vite ! »

Une bonne isolation ne protège pas seulement du froid mais aussi de la chaleur ! En revanche, l’été, il faut absolument veiller à prévoir un système d’ombrage pour les surfaces translucides. En cas de besoin, cet ombrage permettra de limiter les gains solaires à travers les fenêtres et, dès lors, de limiter le risque de surchauffe. L’installation d’un échangeur géothermique air/air pour la ventilation permet même de refroidir le bâtiment de quelques degrés. 

Informations pratiques sur l’action "Passiv Bauen, Aktiv Gewannen"

Exposition thématique avec conseil myenergy gratuit sur place du 27 au 30 septembre au 2013 lors de la Semaine Nationale du Logement à Luxexpo au Kirchberg

Soirée d’information thématique le lundi, 7 octobre 2013 à 19h00 au Forum da Vinci, 6. bd. Grande-Duchesse Charlotte à Luxembourg (la présentation sera tenue en allemand et traduite en simultané vers le français). Entrée gratuite, sans inscription.

Visites de maisons passives les samedis 9 et 16 novembre 2013 : myenergy propose une série de visites guidées de maisons réalisées ou en voie de construction pendant les journées des samedis 9 et 16 novembre. Ces visites permettront aux intéressés de voir concrètement les conditions de vie offertes au sein d’une telle habitation ou les étapes d’un tel chantier.

Le programme complet des visites et les modalités d’inscription pourront être consultés sur www.myenergy.lu

Texte et photo communiqués par myenergy GIE

 

Publié le vendredi 27 septembre 2013


Article de notre partenaire
Energie
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Energie


Nos partenaires Energie

Nos partenaires