Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
City Mov’ et le groupe Schuler bousculent les codes
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

City Mov’ et le groupe Schuler bousculent les codes

Architecture & construction

Publié le
mardi 4 juin 2013 à 07:45

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

A la fois concept et opérateur de mobilité, City Mov’ est un service d’auto-partage unique en son genre qui devrait bientôt être à disposition du grand public et des entreprises grâce à un accord avec le groupe Schuler, à travers sa filiale de location de véhicules Intralux Locations.

City Mov’ ne se cantonne pas à la mise à disposition pure et simple de véhicules ; notre société est capable de réaliser l’ensemble du parcours d’un projet d’électromobilité

Messieurs, qu’est-ce que City Mov’ ?

Thomas Friederich  : City Mov’ est une start-up que j’ai créée il y a maintenant un peu plus de deux ans, spécialisée dans les concepts de mobilité, à savoir principalement l’auto-partage et le vélo-partage, et dont l’activité aura vocation, dans les trois années à venir, à se déployer dans l’ensemble de la Grande Région. Nous sommes au stade actuel déjà implantés à Nancy depuis un an et demi et venons de gagner l’appel d’offre de la Nordstad.

Notre concept peut être multimodal, en ce sens qu’avec un seul moyen d’accès et facturation, l’utilisateur pourra, au choix, avoir accès à des véhicules en auto-partage, qu’ils soient électriques, hybrides ou thermiques, ou à des vélos à assistance électrique sur station s’ils sont installés, et ce, selon ses besoins ou ses envies.

L’autre avantage de ce concept est de favoriser le covoiturage, que ce soit au sein d’une entreprise entre collaborateurs ou au niveau du grand public.

Monsieur Delposen, qu’est-ce qui a poussé un groupe comme le vôtre, spécialisé dans le développement de projets immobiliers, à s’associer à ce projet de mobilité alternative ?

Xavier Delposen  : Comme vous le savez, le groupe Schuler a récemment présenté publiquement le projet Hollerich Village, qui a pour vocation de transformer le terrain qui est en notre possession en un quartier à la pointe de ce qui se fait en matière de développement durable. Pour ce faire, nous avons adopté le label international One Planet Communities, qui nous impose d’atteindre des objectifs très ambitieux, notamment dans le domaine de la mobilité.

Nous étions déjà présents dans ce domaine avec notre filiale Intralux Locations, et nous avons jugé opportun de nous associer avec une société proposant une solution d’auto-partage et de covoiturage pour des entreprises, dont par exemple les locataires de nos bâtiments, ou pour le grand public. Par la même occasion, nous participons au projet AMI (Appel à Manifestation d’Intérêt, ndlr) Moselle Nouvelles Mobilités, dont l’objectif est d’engager une politique offensive en matière de transport durable sur l’axe Metz-Luxembourg.

Comment se déclinent les services que vous proposez ? /

T F  : Nous avons deux modèles de fonctionnement. Le premier est un modèle grand public, destiné à l’ensemble de la population. Tout concitoyen détenant le permis de conduire pourra contracter un abonnement dans un de nos points de vente qui lui permettra d’utiliser les véhicules dispersés dans sa ville 24h/24 et 7j/7, abonnement auquel s’ajoutera un paiement à la consommation. Trois solutions s’offrent à lui pour la réservation des véhicules : notre site Internet, un serveur vocal ou une application dédiée pour smartphones.

Le deuxième modèle est un modèle B2B, qui repose sur une flotte de véhicules captive, c’est-à-dire une flotte attitrée à un bâtiment d’affaires ou un zoning commercial pour des besoins essentiellement professionnels. Dans le cas présent, le covoiturage sera amené à se développer fortement, pour des raisons économiques mais aussi pratiques, dans la mesure où les places de parking sur le lieu de travail font souvent défaut. Mieux encore, en journée, ces véhicules pourront servir aux besoins de la ou des sociétés. Les réservations se feront par l’intranet des entreprises en question. Il en ira de même pour les administrations ou les communes qui opteraient pour nos services.

XD : Précisons que ce concept de mobilité favorise l’utilisation des transports en commun, puisque les collaborateurs qui ont pour habitude de se déplacer uniquement avec leur véhicule auront dès lors la possibilité de se déplacer en voiture, en mode auto-partage la journée, et pourront ainsi arriver le matin sur leur lieu de travail en transports en commun ou en solution de covoiturage.

Vous évoquez la promotion des transports en commun. N’est-ce pas là à la fois un paradoxe et une menace pour l’activité de votre solution ?

XD : Absolument pas. Il est capital de développer suffisamment les transports en commun afin que tous les collaborateurs d’une entreprise ou les fonctionnaires d’une administration puissent se rendre sur leur lieu de travail soit en transports en commun soit en covoiturage, grâce à une voiture électrique par exemple, le but étant de désengorger les grands axes de circulation et de réduire les émissions de CO2, avant de pouvoir avoir recours à un système d’auto-partage sur place. Aussi, ce concept est particulièrement intéressant dans des régions comme la nôtre ou celle du grand bassin genevois, étant donné le flux énorme de frontaliers qu’elles connaissent quotidiennement.

A la fois concept et opérateur de mobilité, City Mov’ est un service d’auto-partage qui a récemment vu le jour à Nancy et à Luxembourg, et qui devrait rapidement s’étendre à l’ensemble de la Grande Région. Unique en son genre à l’heure actuelle sous nos latitudes, ce concept a de quoi ravir les écologistes et les adeptes de transport en commun, qui pourront néanmoins avoir recours à la voiture pour des besoins d’appoint. L’entreprise luxembourgeoise, dont Enovos est actionnaire, et le groupe Schuler, à travers sa filiale de location de véhicules Intralux Locations, viennent de signer un accord visant à mettre cette solution à la disposition du grand public et des entreprises, sur l’ensemble du Grand-Duché. Les tenants et aboutissants du projet avec Thomas Friederich, directeur général de City Mov’, et Xavier Delposen, directeur général du groupe Schuler.

En définitive, City Mov’ s’inscrit dans la lignée du système de voitures en libre service Autolib’, mis sur pied à Paris ?

T F  : Tout à fait, que ce soit au niveau des moyens d’accès, de la technologie ou encore de la flexibilité d’utilisation, le principe est le même que celui d’Autolib’. A cela près que les véhicules ne sont pas les mêmes. Tandis qu’Autolib’ s’est équipé d’une flotte de véhicules Bluecar produits par le groupe Bolloré, nous, chez City Mov’, avons opté pour les Peugeot iOn mais avons aussi des accords de partenariat avec d’autres constructeurs. Enfin, détail qui a son importance pour la réduction de l’empreinte écologique des solutions proposées : City Mov’ et le groupe Schuler s’engagent à demander à leurs fournisseurs de véhicules électriques de développer des solutions de recyclage et de traitement des batteries usagées.

Précisons enfin que le concept City Mov’ ne se cantonne pas à la mise à disposition pure et simple de véhicules ; notre société est capable de réaliser l’ensemble du parcours d’un projet d’électromobilité, qui comprend un volet conseil important. Nous avons en effet rapidement constaté que tant les administrations que les communes ou les entreprises privées ont besoin de conseils en matière de mobilité durable. Les problématiques sont en effet nombreuses ; elles concernent en premier lieu tout ce qui a trait à l’infrastructure - infrastructure de recharge, type de bornes de recharge, de câbles, de prises, en deuxième lieu le volet véhicules – type de véhicule, de modèle, équipement, et, pour finir, la définition des besoins des clients, ce qui exige une analyse détaillée de la mobilité au sein de l’entreprise ou de la région concernée. En résumé, il y a trois volets, le volet analyse et études, le volet outils et enfin le volet exploitation.

XD : En terme d’exploitation, City Mov’ gèrera la partie informatique de l’offre de car-sharing au travers d’une plateforme Internet dédiée à ce service ainsi que du matériel électronique embarqué dans les véhicules afin de les géolocaliser et de les rendre communicants. Sur le terrain, la partie opérationnelle sera assistée par le personnel d’Intralux Locations. Une station de démonstration va d’ailleurs être installée prochainement sur le site de Hollerich Village où se trouvent les locaux d’Intralux. Pour les week-ends ou les vacances, une offre complémentaire de location de véhicules à moteur thermique via la flotte d’Intralux Locations pourra permettre de répondre, par exemple, aux besoins spécifiques des utilisateurs du car-sharing lors de trajets nécessitant une autonomie plus grande ou de plus grands véhicules.

Photos : Thomas Friederich, directeur général de City Mov’ par Marlene Soares pour LG Magazine / véhicule City Move-Intralux Locations Schuler

Publié le
mardi 4 juin 2013


Architecture & construction
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires