Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Carole Dieschbourg a participé au Conseil Environnement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Carole Dieschbourg a participé au Conseil "Environnement"

Politique & Gouvernance

Publié le
jeudi 6 novembre 2014 à 08:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les discussions du Conseil portaient entre autres sur la réforme de la stratégie de croissance européenne, la politique des déchets et la politique en matière de changement climatique.

Le recours à des sources d’énergie locales et à des technologies sures et durables à faibles émissions de CO2 exclut pour le Luxembourg le recours à l’énergie nucléaire qui n’est ni sure ni durable

Verdissement du semestre européen et de la stratégie Europe 2020 : un compromis à saluer
Dans son intervention, la ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg a insisté sur le fait qu’une politique de croissance basée sur une meilleure protection des ressources naturelles n’est pas seulement plus soutenable, mais aussi plus compétitive. Elle a souligné l’importance du développement d’indicateurs précis et comparables qui reflètent les progrès réels des États membres au niveau de la protection des ressources. Le Luxembourg s’était clairement prononcé pour un objectif efficacité dans l’utilisation des ressources dans la stratégie 2020 et la ministre s’est montrée très satisfaite du compromis dégagé par la Présidence italienne. Il vise à une meilleure intégration de l’efficacité dans l’utilisation des ressources dans le cadre du semestre européen.

Paquet économie circulaire : pour des objectifs réels et comparables
De plus, les ministres ont eu un débat d’orientation au sujet du paquet économie circulaire. La Commission européenne avait proposé le 2 juillet une communication et un paquet de propositions législatives qui entendent promouvoir un programme « zéro déchet » pour l’Europe. Carole Dieschbourg a salué les objectifs ambitieux et la proposition de n’avoir qu’une seule méthode de calcul des objectifs tenant compte des quantités effectivement préparées au réemploi ou recyclées. La ministre a estimé que le volet de la prévention de déchets devrait être solidement étoffé, par exemple par la création d’une plateforme d’échange d’informations et de bonnes pratiques en matière de déchets entre les États membres.

Politique en matière de changement climatique : un signal fort en vue de la conférence de Lima
Lors de la session de travail dédiée au sujet de la politique en matière de changement climatique, la ministre a salué l’accord ambitieux en matière de réduction des gaz à effet de serre élaboré lors du Conseil européen du 23 et 24 octobre. Même si le Luxembourg s’était prononcé pour des objectifs renforcés en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique, cet accord envoie un signal fort envers les participants de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra entre le 1er et le 12 décembre à Lima.
En outre, Carole Dieschbourg a rappelé aux membres du Conseil l’ajout aux conclusions du Conseil européen d’une déclaration faite par le Luxembourg, entretemps suivie par le gouvernement autrichien, qui insiste sur le fait que les réductions en matière de gaz à effet de serre doivent se faire par le recours aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique : Le recours à des sources d’énergie locales et à des technologies sures et durables à faibles émissions de CO2 exclut pour le Luxembourg le recours à l’énergie nucléaire qui n’est ni sure ni durable.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures, Département de l’environnement / Représentation permanente du Luxembourg auprès de l’UE // Photo © Conseil de l’UE

Publié le
jeudi 6 novembre 2014


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires