Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Caritas souffle ses idées au futur gouvernement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Caritas souffle ses idées au futur gouvernement

Politique & Gouvernance

Publié le
mardi 5 novembre 2013 à 17:45

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Alors que le Meco a interpellé, en début de semaine, une nouvelle fois le futur gouvernement en préparation en lui transmettant un avis détaillé sur le projet de loi relatif à l’accès des citoyens aux documents détenus par l’administration, Caritas Luxembourg a aussi quelques propositions à faire à la future coalition.

250 luxembourgeois ont mis en avant « l’aspect relationel » avant le matériel

Après avoir rappelé aux trois partis de la future coalition leurs engagements pris lors de la campagne ( http://infogreen.lu/article/le-meco-sinvite-dans-les-discussions-de-la-coalition ) pour un Luxembourg durable, le Meco a également demandé au futur gouvernement de revoir et retravailler le projet de loi relatif à la transparance des administrations publiques dont le mouvement trouve le texte « rétrograde ».

Par la suite, ce fut au tour de la filiale luxembourgeoise de Caritas d’adresser à nos futurs dirigeants des « propositions pour un programme gouvernemental 2013-2018 ».

Bien vivre ensemble

C’est en se basant sur le bilan d’une consultation publique que Caritas Luxembourg a émis trois champs d’actions politiques prioritaires :

  1. l’amélioration de la politique de logement (lutter contre la spéculation des loyers, que les communes dédient au moins 10% de leur terrain à l’acceuil de logement sociaux ou encore une cohérence entre revenus et performance énergétique en adaptant les prix, ...)
  2. combattre le chômage (encourager l’économie sociale et solidaire, « taxer la pollution plutôt que l’empoi » et ainsi inciter à la création d’emplois, garantir la formation des jeunes,...)
  3. le maintien de la protection sociale lors de la consolidation du budget de l’Etat (maintien des allocations pour enfants, garantir une assistance ambulatoire pour les familles les plus vulnérables, réformer la loi sur le Revenu Minimum Garanti ou encore abolir la mauvaise sélectivité sociale en matière de cotisations sociales,...)

Consultés sur leurs « opinions par rapport à l’avenir » dans le cadre du projet “Zesummen an d’Zukunft“ de l’ONG, 250 luxembourgeois ont mis en avant « l’aspect relationel » avant le matériel bien que ce dernier soit très important aussi pour eux selon Caritas. Ainsi, il s’agit, toujours selon Caritas, de créer un « cadre pour que les habitants du pays puissent bien vivre ensemble ».

Photo ©

Publié le
mardi 5 novembre 2013


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires