Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
AQUABION®, traitement galvanique du calcaire
facebook twitter linkedin scoopit

AQUABION®, traitement galvanique du calcaire

Architecture & construction

Publié le
lundi 13 février 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Contre les désagréments liés au calcaire, AQUABION® a conçu un procédé de traitement écologique, économique et sans contraintes. Son efficacité optimale repose sur un bon dimensionnement.

Interview de Cyrille Gerhardt, directeur général d’AQUABION® au Luxembourg, France et Belgique

Quelle est l’histoire d’AQUABION® ?
Marc Flettner, le fondateur de la société allemande AQUABION®, est issu d’une famille d’inventeurs connue pour avoir développé le rotor utilisé dans la construction des premiers hélicoptères avant-guerre. Il s’est, quant à lui, focalisé sur le traitement de l’eau et a créé AQUABION en 2002. Cet appareil est breveté et vient de remporter le Prix de l’innovation du Enterprise Europe Network 2016. Il est entièrement fabriqué dans la banlieue de Düsseldorf, où se trouve le siège de la société. Chaque pièce est usinée dans la matière brute dans notre usine certifiée ISO et DVGW, et tous les tests de résistance en vue d’une labellisation TÜV y sont également réalisés. Nous testons nos appareils jusqu’à 80 bars pour les certifier jusqu’à 16 bars. AQUABION est, à la base, un produit industriel destiné à des diamètres importants de DN 50 à DN 250 de série (voire plus sur demande), qui a ensuite été adapté pour une utilisation domestique, du studio à l’immeuble résidentiel (DN 15 >).

Comment ce procédé fonctionne-t-il ?
Quand l’eau traverse les chambres à tourbillon de l’appareil (système breveté), un très faible courant électrique, entre 0,7 et 1 volt, est généré par frottement. Ce courant provoque une microélectrolyse qui libère des molécules de zinc de la partie centrale qui est une anode de zinc ultra-pure. Les ions de zinc se placent ensuite autour des molécules de calcite entre 4 et 7 mètres derrière l’appareil. Résultat : le calcaire incrustant est transformé en aragonite poudreuse à adhérence neutre. Ce traitement n’a aucune incidence sur les propriétés physiques ou chimiques de l’eau, sur son pH ou sa dureté. Seule la consistance du calcaire change.

Quels sont les problèmes liés au calcaire ?
Les ions de calcium, de magnésium et de carbonate contenus dans l’eau forment des dépôts dans les conduites et dans les appareils qui peuvent réduire leur rendement, les user prématurément voire raccourcir leur durée de vie, ce qui engendre des frais d’entretien et de réparation importants.

Quels sont les avantages du système AQUABION® ?
Notre procédé est efficace à des températures allant jusqu’à 80 degrés et avec une dureté d’eau jusqu’à 70 degrés français. De plus, la transformation du calcaire reste constante dans la durée puisqu’on peut transformer 72 h voire 7 km en tuyauterie. Ceci nous permet de travailler sur des systèmes très complexes (réseaux de distribution d’eau, châteaux d’eau) comme sur des systèmes domestiques centralisés ou indépendants. AQUABION® s’adresse à une clientèle qui a peu d’espace et peu de budget, qui ne veut pas être liée par un contrat de maintenance, qui ne souhaite pas utiliser de sels ou autres produits chimiques, ni consommer de l’électricité. Une fois le système installé, le client est tranquille pour 7 à 10 ans. Nous garantissons nos appareils 5 ans sachant que les garanties ont été établies sur un fonctionnement permanent 7 j/7 et 24 h/24. Le système a également un effet curatif sur tuyauteries attaquées puisque l’aragonite ayant des propriétés abrasives, elle permet d’éradiquer les dépôts présents qui encombrent les tuyaux.

Quelle est l’importance du dimensionnement ?
C’est un élément crucial pour le bon fonctionnement d’AQUABION®. Plus la vitesse de l’eau est rapide, plus la tension qui se crée est élevée. Nos systèmes fonctionnent donc de manière optimale à saturation maximale. D’où l’importance d’un bon dimensionnement. Le débit instantané est souvent insuffisant pour une exploitation optimale, c’est pourquoi il n’est pas rare que nous préconisions l’installation d’un DN 32 sur un DN 50 par exemple. La réduction de diamètre étant de courte durée, elle n’induit aucune perte de charge, mais la vitesse et le frottement sont assez importants pour transformer la texture du calcaire.

AB-F50 en industrie
AB-F50 en industrie

Comment accompagnez-vous les installateurs dans le calcul du dimensionnement ?
Nous établissons le dimensionnement en fonction des données techniques que nos partenaires nous transmettent. Nous collectons des informations sur les éventuels pics de consommation et de débit, le diamètre, la présence de bouclages d’eau chaude, etc. pour déterminer le type d’installation. S’il faut effectuer une mesure, nous disposons d’un débitmètre. Nous employons 4 ingénieurs dont le rôle est d’effectuer le dimensionnement sur les chantiers industriels.

Mélanie Trélat

Source : NEOMAG

Consultez en ligne NEOMAG #03

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
lundi 13 février 2017


Article de notre partenaire

Architecture & construction
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires