Le Quotidien des enjeux du développement durable !

jeudi 25 mai 2017

À la pointe
facebook twitter linkedin scoopit

À la pointe
Architecture & construction

Publié le vendredi 3 mars 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Active dans les domaines du sciage, de la démolition, du forage, et plus récemment dans la réalisation de sols en béton spécifiques, l’entreprise For-Sci-Tech Lux fêtera cette année ses 20 ans d’existence et de développement. Pour son dirigeant, Franck Fuss, le succès repose sur la volonté de rester à la pointe de l’évolution technologique et sur la fidélisation de son personnel.

Rencontre avec Franck Fuss, fondateur et dirigeant du groupe For-Sci-Tech Lux

Frank Fuss décide de créer For-Sci-Tech Lux en 1997. Il démarre alors avec un seul employé, qui est toujours à ses côtés. 20 ans plus tard, l’entreprise occupe une cinquantaine de personnes sur son site à Ellange, dans son propre bâtiment construit en 2012, et le groupe dont elle fait partie regroupe 175 salariés, basés en France et au Luxembourg. Plusieurs sociétés, en lien avec le métier de For-Sci-Tech Lux, viennent en effet renforcer ses activités. Il s’agit de Concept 4 qui a été fondée par Frank Fuss en association avec Johan Colombeau et qui emploie à elle seule 60 personnes à Luxembourg-Ville, de Concept 4 Dépollution et Désamiantage qui fait partie des 5 membres fondateurs de la Fédération des Dépollueurs et des Désamianteurs, de sa société-sœur française C4 Est, de For-Alliance qui est issue du rachat de l’entreprise lorraine Alliance Diamant fin 2014, de CFP Rainurage et de 2 autres sociétés qui sont en cours de création. Toutes ces sociétés affichent fièrement les couleurs orange et grise caractéristiques du groupe For-Sci-Tech Lux.

La recette de ce développement continu ? « Nous avons eu des opportunités et un peu de chance. Nous avons aussi provoqué la chance à certains moments », explique le dirigeant qui voit son entreprise comme un partenaire à part entière pour ses clients reconnu pour son savoir-faire et sa technicité plutôt que pour la compétitivité de ses tarifs. « Une de nos forces est que nous nous donnons les moyens de réussir. Nous avons toujours réinvesti le fruit de notre travail dans l’entreprise, en mettant du matériel innovant, high-tech et de qualité entre les mains de notre personnel, en contrepartie de quoi nous exigeons de nos employés qu’ils gardent le matériel et l’atelier propres et en bon état. Une entreprise qui n’investit pas s’éteint à petit feu. Nous avons de l’avance et nous essayons de la garder ». For-Sci-Tech Lux possède déjà 24 machines haute-fréquence, dont certaines de 2e génération, 10 carotteuses MDU (soit 2 fois plus que le nombre total de machines de ce type qui ont été vendues en France l’année dernière) ainsi que plusieurs robots Brokk et 2 personnes à l’atelier se consacrent à la réparation de ces machines et au test des nouvelles machines envoyées par ses fournisseurs. « Ces machines représentent un investissement important. Elles coûtent plusieurs dizaines de milliers d’euros pièce mais elles nous permettent de travailler beaucoup plus vite et dans des conditions meilleures », souligne Frank Fuss.

Malgré cette importante croissance, Frank Fuss tient à ce que l’esprit du groupe reste familial. « Même avec le meilleur matériel, si on n’a pas des hommes motivés, on n’obtient aucun résultat », indique-t-il, « Nous essayons donc d’être justes et d’améliorer leur poste de travail, par exemple, en leur fournissant des vestes d’hiver, des bottes fourrées, des protections auditives à l’empreinte de leurs oreilles et des lunettes de protection à leur vue. Cela a un coût, mais permet de réduire les maladies et de montrer à notre personnel que nous sommes attentifs à sa santé et à sa sécurité. Nos employés reçoivent également des tenues complètes à l’effigie de l’entreprise et qui sont lavées par nos soins. C’est aussi une manière de stimuler l’esprit d’équipe et de donner une image positive de l’entreprise. Par ailleurs, nous accordons une grande importance à l’intégration et à la formation des nouveaux employés. Je suis autodidacte et j’essaie d’appliquer ce que j’ai apprécié dans d’autres entreprises lorsque j’étais salarié. Ce n’est pas parce qu’on est patron qu’on doit être tyrannique, on peut obtenir ce qu’on veut par la discussion. La porte de mon bureau reste toujours ouverte, je prends toujours le temps de boire un café et de discuter de travail ou autre avec le personnel, et chaque employé peut me joindre à tout moment sur mon téléphone portable ».

Focus sur un chantier emblématique : le Pont Adolphe

For-Sci-Tech Lux a participé à l’aventure de la réfection du Pont Adolphe, un chantier de grande ampleur et qui demandait une certaine technicité. La réhabilitation nécessitait la démolition complète du tablier et des tympans, ainsi que l’enlèvement d’une partie des voûtes d’élargissement.

Un des défis techniques auquel For-Sci-Tech Lux a été confronté est de forer une première partie sur 6,5 mètres, puis de se retirer et de se replacer ensuite exactement dans le même axe pour poursuivre le forage. Ce à quoi For-Sci-Tech Lux a trouvé une solution inédite, aussi logique qu’efficace, basée sur l’utilisation d’une plaque de réglage et sur l’installation de lasers sur les carotteuses.

For-Sci-Tech Lux a reçu 3 fois les félicitations de l’administration des Ponts et Chaussées pour sa réalisation.

Mélanie Trélat

Source : NEOMAG

Consultez en ligne NEOMAG #04

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le vendredi 3 mars 2017


Article de notre partenaire
Architecture & construction
distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires