Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
90 nouvelles bornes pour la COP21
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

90 nouvelles bornes pour la COP21

Mobilité

Publié le
vendredi 20 novembre 2015 à 05:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’Alliance Renault-Nissan et ses partenaires installent 90 nouvelles bornes de recharge de véhicules électriques en région parisienne pour la COP21

Les véhicules électriques incarnent la seule solution de transport existante, pratique et abordable, permettant de relever les défis environnementaux auxquels est confronté le monde, d’autant plus qu’ils sont disponibles dès maintenant. Toute ville ou état prenant au sérieux la protection de l’environnement se doit de développer l’infrastructure nécessaire aux véhicules électriques

90 nouvelles bornes de recharge utilisant une électricité à faible émission de carbone permettront d’alimenter les 200 véhicules électriques fournis par l’Alliance Renault-Nissan pour la COP 21, la conférence sur le changement climatique. Les navettes de véhicules électriques devraient parcourir au moins 400.000 km pendant les deux semaines du sommet, sans consommer une seule goutte de carburant. La plupart des bornes de recharge rapide les mieux localisées resteront en place après la COP 21 et pourront être utilisées par le public

Paris (19 Novembre 2015) – L’Alliance Renault-Nissan installe 90 nouvelles bornes de recharge de véhicules électriques dans Paris et ses environs pour la COP21 , le sommet mondial sur le changement climatique.

Cette opération est réalisée en partenariat avec EDF, Schneider Electric, Aéroports de Paris, la Mairie de Paris et la SNCF.

Schneider Electric offrira gracieusement certaines de ces bornes de recharge. Elles permettront d’alimenter les 200 véhicules électriques qui offriront un service de navette aux négociateurs, délégués et journalistes assistant à la conférence. Plus de 20.000 participants accrédités par les Nations Unies, en provenance de 195 pays, sont attendus à la 21e Conférence Annuelle des Parties (dite COP 21) du 30 novembre au 11 décembre.

La COP 21 nous incite à agir pour limiter les conséquences du changement climatique, notamment le réchauffement de la planète dû aux moyens de transport individuel » a déclaré Carlos Ghosn , Président Directeur Général de l’Alliance Renault-Nissan. « Les véhicules électriques incarnent la seule solution de transport existante, pratique et abordable, permettant de relever les défis environnementaux auxquels est confronté le monde, d’autant plus qu’ils sont disponibles dès maintenant. Toute ville ou état prenant au sérieux la protection de l’environnement se doit de développer l’infrastructure nécessaire aux véhicules électriques , a-t-il ajouté.

 

Ces bornes de recharge rapide et standard seront alimentées par une électricité renouvelable et à très faible émission de carbone fournie par EDF. Elles permettront à la flotte de l’Alliance Renault-Nissan de parcourir plus de 400.000 km en deux semaines. Il ne leur faudra qu’environ 30 minutes pour recharger les véhicules électriques de 0 à 80% de leur capacité.

 

Les véhicules électriques peuvent être alimentés par tous les types d’électricité distribués par le réseau, y compris l’énergie hydroélectrique, solaire ou éolienne.
A mesure que les pays réduisent leur dépendance envers les combustibles fossiles et ont davantage recours aux énergies renouvelables, les véhicules électriques représentent de plus en plus la solution positive pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

Une faible empreinte carbone

 

Les bornes de recharge de la COP21 installées en région parisienne utiliseront une électricité à faible empreinte carbone. Le réseau français distribue une électricité à très faible émission moyenne de CO2 par kWh : moins de 40 g en 2014 tandis que la moyenne européenne est de 325 g par kWh. L’année dernière, environ 19% de l’électricité produite en France provenait d’énergies renouvelables.

 

EDF soutien le développement de la mobilité électrique, qui est un vecteur essentiel de diminution de la pollution dans les villes. EDF produit en France une électricité largement décarbonée, qui permet une forte réduction des émissions de gaz à effet de serre et renforce ainsi le bilan écologique favorable de ces transports de nouvelle génération , explique Jean-Bernard Lévy, Président Directeur Général d’EDF.

 

En outre, EDF compense les émissions résiduelles de CO2 par le biais de crédits carbone obtenus grâce à sa participation à des projets certifiés par les Nations Unies. Ainsi la flotte de véhicules électriques de l’Alliance sera alimentée par une électricité jugée totalement décarbonée .

14 des 27 bornes de recharge rapide resteront en place après la conférence sur le changement climatique et seront mises à la disposition du public, notamment 2 à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, 2 sur le périphérique parisien ainsi qu’une autre à l’aéroport d’Orly.

 

La France dispose déjà d’environ 10.000 bornes de recharge rapide et standard. La région parisienne en compte à elle seule plus de 4.000, ce qui fait de Paris l’une des villes les plus branchées d’Europe. /

Websites : www.group.renault.com

Suivez nous sur Twitter : @Groupe_Renault

 

 

Publié le
vendredi 20 novembre 2015


Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires