Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
3e édition de la conférence Plants & Buildings : Le végétal dans le logement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

3e édition de la conférence Plants & Buildings : Le végétal dans le logement

B to B

Publié le
lundi 7 mars 2016 à 03:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Organisée par Neobuild, sur une initiative de Greenwal, la conférence Plants & Buildings s’est tenue le 25 février 2016. 

créer un lien et une dynamique entre le monde de la construction et celui du végétal qui souvent se côtoient sans se parler

Pour la troisième édition de cet événement, l’accent a été mis sur la thématique du végétal dans le logement.

Francis Schwall, Directeur de Neobuild, a ouvert le débat en rappelant la raison d’être de l’événement, à savoir créer un lien et une dynamique entre le monde de la construction et celui du végétal qui souvent se côtoient sans se parler. /

Les présentations sur le thème du végétal dans le logement se sont naturellement succédé sous la houlette de Nicolas Zita, Ingénieur de développement au sein de Neobuild, et ont été déclinées autour de trois axes principaux.

L’influence des plantes sur la santé et le bien-être des occupants des bâtiments de vie et de travail

Le sujet a été développé par le Dr Jenny Jalali, experte pour la société Metaph et M. Nesh Simonovic de la société Aerophyl qui ont axé leurs présentations sur une dimension souvent négligée et pourtant essentielle dans notre sensation de confort : le taux d’humidité. Un paramètre qui peut être régulé par le système Aeon & Eden vertical gardens & vaporisers basé sur le principe physique de l’entropie de l’eau via les plantes, qui est développé et commercialisé par Aerophyl.

Il a également été abordé par M. Ralph Baden, vice-président de l’association AKUT, qui a présenté le résultat de ses études sur les effets de plusieurs types de plantes sur la présence de différents polluants, sur la qualité de vie et de sommeil des habitants et sur l’absentéisme au travail.

Les systèmes de production alimentaire adaptés à la ville

Le Pr Haïssam Jijakli du département Agro-Bio Tech de l’université de Gembloux, a rappelé qu’à l’horizon 2050, notre planète comptera 9,6 milliards d’habitants qui sont autant de bouches à nourrir et que 75 % d’entre eux seront citadins. Or, un des corollaires de cette poussée démographique est la diminution des surfaces agricoles et des ressources naturelles. D’où la nécessité de trouver de nouveaux modes de production alimentaire et de nouvelles surfaces de culture. 

Les bâtiments peuvent constituer une partie de la solution. On exploite déjà leurs toitures pour y implanter des serres et des jardins, comme c’est le cas sur le toit du Neobuild Innovation Center, dont la serre a été conçue avec l’aide de l’ULg Gembloux.

On utilise aussi leurs murs intérieurs et extérieurs pour y appuyer des colonnes de production, comme le système Zip Grow , qui a été conçu et développé aux Etats-Unis en 2010 et qui est commercialisé en Europe par la société REFARMERS, dont le fondateur Eric Dargent faisait partie des orateurs de la conférence. 

Sur les toits comme sur les murs, les techniques de production employées sont l’hydroponie et l’aquaponie qui, parce qu’elles n’utilisent pas de terreau, ont l’avantage d’être légères et permettent ainsi de contourner les contraintes techniques des structures architecturales.

Le design végétal 

La conférence s’est achevée sur la présentation originale du vegetal designer M. Patrick Nadeau, qui a permis d’ouvrir l’horizon du végétal en dépassant sa fonction utilitaire pour y voir également un vecteur de beauté et de poésie dans les villes. 

Patrick Nadeau a travaillé sur de nombreux projets de façades et de toitures végétalisés, comme la maison vague, dont la toiture - en forme de vague comme son nom l’indique - est entièrement couverte de végétaux et qui se présente comme un objet hybride dont on ne sait plus s’il est une maison ou un jardin. Il a également mené des réflexions sur l’intégration de bassins de lagunage au sein des immeubles, sur la création de promenades végétalisées dans les bâtiments mixtes, sur le jeu des plantes et de la lumière, entre autres, et dessiné des objets surprenants cherchant à inclure les plantes comme un élément d’architecture intérieure à part entière. C’est le cas notamment d’une étagère renversée où les plantes se retrouvent tête en bas pour habiller le dessous de l’étagère.

Communiqué par Neobuild 

Publié le
lundi 7 mars 2016


Article de notre partenaire

Institut de Formation sectoriel du Bâtiment (IFSB)
B to B
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires B to B


Nos partenaires B to B

Nos partenaires