Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
2030.lu ou le débat public sur le net
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

2030.lu ou le débat public sur le net

Politique & Gouvernance

Publié le
vendredi 26 juillet 2013 à 10:45

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

**A l’heure où les perspectives économiques luxembourgeoises s’assombrissent, la Chambre de Commerce a jugé opportun de lancer une grande initiative citoyenne, 2030.lu, qui a pour vocation de recueillir les opinions des Luxembourgeois, des résidents étrangers mais aussi des frontaliers sur les grands défis auxquels le pays doit faire face.

77% des Luxembourgeois estiment que le pays est en crise et qu’il doit impérativement se remettre en question, voire même se réinventer

Marc Wagener, conseiller en affaires économiques à la Chambre de Commerce, et coordinateur général de l’initiative 2030.lu – Ambition pour le futur.

2030.lu – Ambition pour le futur est un grand débat public concernant l’avenir du Luxembourg. En quoi consiste précisément cette initiative ?

Il s’agit d’une plateforme d’échange ouverte sur Internet mise au point par la Chambre de Commerce, destinée à contribuer à façonner l’avenir du pays face aux inquiétudes grandissantes émanant, à l’origine, des milieux patronaux, dans un contexte économique morose, contrastant avec la situation économique que nous connaissions auparavant. La Chambre de Commerce met à disposition cette plateforme mais n’intervient pas dans le façonnement des pistes de réflexion ; elle veut faciliter un débat non-partisan et n’a pas la vocation de choisir parmi les idées débattues. Il était crucial de ne pas limiter le débat à la conjoncture économique, mais de l’élargir aux nombreux enjeux transversaux que sont l’accès au logement, le vivre ensemble entre Luxembourgeois et non-Luxembourgeois, résidents et frontaliers, le développement durable, la mobilité, la culture, etc. L’objectif est de prendre le pouls de l’ensemble de la population et des frontaliers, et non uniquement des milieux patronaux. Tout le monde – citoyens, patronat, syndicats, ONG etc. – est ainsi invité à participer à ce grand débat public, en soumettant ses questions et idées sur le site.

L’inquiétude est-elle de mise au-delà du cercle patronal, selon les constatations que vous avez déjà pu faire ?

Oui, absolument. Pratiquement tout le monde estime que le Luxembourg est confronté à des difficultés multiples. 77% des Luxembourgeois estiment, par exemple, que le pays est en crise, et que ce dernier doit impérativement se remettre en question voire même se réinventer. Certains s’inquiètent des difficultés d’accès au logement, d’autres de la progression du chômage, etc.
L’objectif de la plateforme ne consiste pas uniquement à soulever des problèmes mais bien à proposer des solutions à ces derniers. Cette initiative doit prouver que des solutions existent bel et bien et qu’il faudra dès lors courageusement s’atteler aux réformes.

Comment s’articule l’initiative ?

Il y a deux volets. Le premier pilier est le site Internet, au cœur de l’initiative, tandis que le deuxième s’articulait autour d’ateliers et de conférences thématiques ouverts à tout le monde, organisés par l’équipe 2030.lu jusqu’en juin dernier.

Le cœur du site 2030.lu est la plateforme de discussion accessible à tous, laquelle propose une quinzaine de thématiques au total. Les idées soumises peuvent faire l’objet d’un vote et peuvent être commentées. En résumé, il s’agit d’une plateforme de “crowdsourcing” ou “externalisation ouverte” en français, qui fait appel à la créativité de tout un chacun pour contribuer à préparer l’avenir du pays.

Photo ©Marlene Soares pour LG Magazine

Publié le
vendredi 26 juillet 2013


Politique & Gouvernance
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires