Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
2013, une année d’actions humanitaires très éprouvantes
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

2013, une année d’actions humanitaires très éprouvantes

Qualité de vie

Publié le
mardi 17 juin 2014 à 07:15

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le rapport d’activités annuel nous donne l’opportunité d’expliquer à la population luxembourgeoise le travail de MSF, de préciser les particularités de MSF Luxembourg, ainsi que ses apports spécifiques à l’ensemble du mouvement MSF et de rendre des comptes à tous ceux qui nous soutiennent. Il permet de garder en mémoire une année de travail des équipes de terrain et du siège de l’association, de montrer la qualité des interventions de MSF dans des contextes difficiles et les efforts déployés pour répondre aux besoins des populations vulnérables.

L’année 2013 a aussi été marquée par la grande générosité de la population luxembourgeoise qui a soutenu les activités de MSF à hauteur de 5,6 millions d’€

L’année qui vient de s’écouler a été marquée par des urgences majeures, qu’elles soient les conséquences de conflits, de déplacements de population, d’épidémies ou de catastrophes naturelles.

MSF est intervenue en 2013 dans des situations de conflits où la violence a été extrême. Les conséquences sont tragiques pour les populations civiles, particulièrement en Syrie, au Soudan du Sud et en République centrafricaine. Les besoins médicaux et humanitaires de ces populations dépassent largement l’aide apportée par MSF et plus largement par tous les acteurs humanitaires. Malgré les difficultés et le fait que MSF est souvent l’un des rares acteurs en mesure de fournir une réponse humanitaire rapide lors d’urgences majeures, nous restons déterminés à apporter une aide médicale d’urgence à tous ceux qui en ont besoin.

MSF tient aussi à rappeler à la communauté internationale ses responsabilités, notamment la garantie de l’espace humanitaire et la sécurité des intervenants de santé qui risquent trop souvent leur vie pour apporter des soins indispensables aux victimes et aux populations les plus vulnérables dans des zones de conflits. Nous sommes confrontés à de trop nombreuses violations du droit international.

Le 8 novembre 2013, le typhon Haiyan a dévasté une partie des Philippines. Les équipes de MSF ont concentré leurs efforts pour renforcer les capacités des hôpitaux et centres de soins de santé détruits ou endommagés et pour garantir l’accès aux soins de santé des populations vivant dans des zones reculées et difficilement accessibles.

Les équipes MSF ont aussi répondu à des crises chroniques, comme la santé maternelle, en rendant accessibles les soins obstétriques d’urgence, notamment en Sierra Leone et en République démocratique du Congo, ou comme les épidémies de rougeole en mettant au point de nouvelles stratégies de vaccination en RDC.

Le soutien de LuxOR

Médecins Sans Frontières cherche toujours à améliorer la qualité de l’assistance apportée aux populations vulnérables. L’un des outils pour y parvenir, c’est la recherche opérationnelle. Non seulement la recherche permet d’améliorer la qualité des programmes MSF, mais elle induit aussi des changements de pratiques au bénéfice des patients.

L’unité de recherche opérationnelle basée au Luxembourg (LuxOR) a contribué tout au long de l’année à soutenir les soins de santé sur le terrain. En 2013, LuxOR a effectué 4 visites terrain en Afghanistan, aux Philippines, en République démocratique du Congo et en Egypte. Les recommandations produites à la suite de ces visites ont permis d’améliorer la qualité des programmes et la prise en charge des patients dans des contextes où les défis à relever ne manquent pas.

LuxOR a également contribué au rapport annuel de l’Organisation mondiale de la Santé : « La recherche pour la couverture sanitaire universelle » par l’intermédiaire de Rony Zachariah, responsable de LuxOR, qui en est l’un des auteurs principaux. Deux études de MSF LuxOR ont été choisies pour illustrer le chapitre « Comment la recherche contribue à la couverture universelle ». L’une des études démontre qu’il est possible de réduire de manière significative la mortalité maternelle en mettant en place des soins obstétricaux d’urgence. L’autre montre la plus-value de la télémédecine pour améliorer l’accès aux soins des patients qui vivent dans des zones isolées et affectées par la guerre.

Au cours de l’année 2013, MSF LuxOR, avec son partenaire en recherche opérationnelle, l’Union Internationale contre la Tuberculose et les Maladies Respiratoires (l’Union), s’est joint à un nouveau programme de l’Organisation mondiale de la Santé nommé SORT IT (Structured Operational Research Training Initiative). Ce programme vise à développer les compétences en recherche opérationnelle dans les systèmes de santé des pays à faible et moyen revenu. En 2013, la centième étude de recherche opérationnelle menée dans le cadre de cette formation a été acceptée par un journal scientifique. Ces études permettent de répondre aux besoins médicaux des populations des pays en développement de manière concrète et adaptée en formulant des recommandations à implémenter dans les programmes.

2013, une année généreuse

L’année 2013 a aussi été marquée par la grande générosité de la population luxembourgeoise qui a soutenu les activités de MSF à hauteur de 5,6 millions d’€ auxquels il faut ajouter la contribution du Ministère des Affaires étrangères pour un montant de 1,3 millions d’€ dédié à quatre projets spécifiques et aux activités de sensibilisation du public. 86,6% de l’argent collecté a été affecté à la mission sociale de MSF, essentiellement aux programmes humanitaires. 

L’année 2014 est déjà une année où les urgences se multiplient. MSF continue actuellement à faire face à un grand nombre de crises humanitaires dans lesquelles les populations civiles dépendent totalement de l’aide humanitaire. MSF continuera à répondre aux besoins engendrés par des situations de crises humanitaires, parce qu’il est de notre devoir professionnel, éthique et moral de dispenser des soins aux populations vulnérables dans le besoin.

Communiqué par MSF Luxembourg

 

Publié le
mardi 17 juin 2014


Qualité de vie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires