Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
12 pays, 28 projets, 50.000 bénéficiaires
facebook twitter linkedin scoopit

12 pays, 28 projets, 50.000 bénéficiaires

Droits humains & solidarité

Publié le
lundi 16 octobre 2017 à 04:00

facebook twitter/ linkedin scoopit

Assemblée générale de SOS Villages d’Enfants Monde

Lors de l’assemblée générale de SOS Villages d’Enfants Monde qui s’est déroulée le 9 octobre, la présidente Marjolijne Frieden et la directrice Sophie Glesener ont présenté les résultats engageants de 2016. Ils se reflètent dans le rapport d’activités de l’association dont les comptes ont été audités par un réviseur d’entreprises indépendant (Baker Tilly Osiris Sàrl). Les responsables ont vivement remercié donateurs publics et privés, parrains, amis et bénévoles qui ont renouvelé leur confiance et témoigné de leur générosité à l’association.

En 2016, SOS Villages d’Enfants Monde a financé 28 projets pour plus de 50.000 bénéficiaires dans 12 pays. L’association a recueilli la somme de 6.711.687 € (5,7 millions en 2015) grâce à l’apport du MAEE (2,65 millions d’euros), de l’Institut BEI, des communes, de fondations abritées par la Fondation de Luxembourg, des parrains SOS (1,55 million d’euros), des partenaires (entreprises, associations, écoles) et donateurs. On enregistre une progression des fonds privés (4,06 millions d’euros en 2016 contre 3,4 en 2015) et une large mobilisation pour l’aide d’urgence qui a permis à SOS Villages d’Enfants Monde de transférer 775.704 € dans cinq pays.

Concernant cette aide d’urgence, il convient de noter l’importante contribution de l’Institut BEI avec près de 125.000 € pour trois programmes d’aide d’urgence (Syrie, Equateur, Haïti) et de relever, au nombre des grands événements de solidarité, l’exceptionnel concert d’Anne-Sophie Mutter à la Philharmonie qui a permis de récolter plus de 160.000 € pour les enfants en situation d’urgence en Syrie.

Une année sous le signe de la transition et du changement

2016 a été marquée par l’adoption par l’organisation mondiale SOS Villages d’Enfants de sa Stratégie 2030 qui s’inscrit dans le sillon des Objectifs de Développement durable des Nations unies. Celle-ci rappelle qu’aucun enfant ne devrait grandir seul, que sa voix et sa participation seront renforcées et que l’égalité des chances doit être au rendez-vous. En été 2016, SOS a participé au lancement du Partenariat mondial pour mettre fin à la violence à l’encontre des enfants. Du côté des programmes de prise en charge, un nouveau concept de villages d’enfants de demain prend forme pour privilégier une prise en charge des enfants dans des familles intégrées à la communauté ou dans des familles d’accueil. Ce qui est déjà le cas en Ouzbékistan où depuis 2010 SOS Villages d’Enfants Monde soutient le programme ONE, programme intégré de protection des enfants.

Priorité à une dynamique communautaire

Sur le terrain du développement, 2016 a été pour SOS Villages d’Enfants Monde une année de transition entre le 2e Accord-Cadre et le 3e signé en janvier 2017 avec le MAEE. Sous l’impulsion de l’association, les programmes de renforcement des familles, recentrés sur l’enfant et ses droits, se sont développés dans le sens d’une mobilisation communautaire accrue au service de la protection de l’enfant avec l’arrêt des appuis directs aux bénéficiaires préfigurant ainsi les nouveaux programmes d’accompagnement communautaire pour la protection de l’enfant en Afrique de l’Ouest.

Préoccupante actualité, besoins humanitaires accrus

En 2016, les conflits ont entraîné des besoins humanitaires accrus dans de nombreuses régions du monde. Les guerres comme en Syrie, les actes de terreur comme dans la région du Lac du Bassin du Tchad, ont fait d’innombrables morts et jeté des millions de personnes sur les routes de l’exil, entraînant des crises de réfugiés sans précédent. Catastrophes naturelles et dérèglements climatiques (violent séisme en Équateur, puissant ouragan en Haïti) ont continué, eux aussi, à faire des millions de déplacés surtout à l’intérieur des pays. SOS Villages d’Enfants Monde a lancé au Luxembourg des appels à la solidarité qui ont eu un large écho. Grâce au MAEE, à l’Institut BEI et à ses généreux donateurs, l’association a pu soutenir des programmes d’aide d’urgence en Équateur, en Haïti, au Niger et en Syrie ainsi qu’un programme d’aide à la reconstruction au Népal. Aider les populations à se relever, à retrouver une autonomie et à mieux se préparer aux nouvelles catastrophes reste au cœur du travail de SOS.

700 élèves sensibilisés aux droits de l’enfant

Notre département Droits de l’Enfant a poursuivi ses efforts en matière de sensibilisation et noué de fructueux liens avec d’autres ONG. Plus de 700 élèves ont participé à des ateliers au sein de leurs classes ou hors les murs et l’année a été ponctuée par les Journées d’Éducation au Développement organisées sous l’égide du Cercle des ONGD, le traditionnel Familljefest du MNHN ou encore le fameux Festival Cinéma du Sud. Par ailleurs, le théâtre était à l’honneur pour la Journée internationale des Droits de l’Enfant.

Le rapport d’activités 2016 est à lire sur www.sosve.lu

Communiqué par SOS Villages d’Enfants Monde

Publié le
lundi 16 octobre 2017


Article de notre partenaire

Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires