Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Sos Villages d’Enfants Monde, Auchan, drois humains, solidarité, éducation, situation d’urgence, accès à l’éducation
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

10 ans de partenariat entre Auchan Retail Luxembourg et SOS Villages d’Enfants Monde

Droits humains & solidarité

Publié le
mercredi 5 septembre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Une action 2018 dédiée à l’éducation en situation d’urgence au Moyen-Orient

Pour célébrer les 10 ans de leur partenariat, Auchan Retail Luxembourg et SOS Villages d’Enfants Monde lancent en cette rentrée scolaire une grande action de collecte de fonds dédiée à l’éducation en situation d’urgence au Moyen-Orient. À l’occasion de cet anniversaire, l’hypermarché Auchan Differdange et les boutiques du centre commercial Opkorn s’associent pour la première fois à cette action qui se déroule traditionnellement dans l’hypermarché Auchan et dans les boutiques du Shopping Center Kirchberg qui, elles, signent leur 5e participation.

Pendant près de trois semaines, du mardi 4 au samedi 22 septembre, les clients pourront faire un don lors de leur passage en caisse ou acheter un des produits solidaires (sélection de fournitures scolaires sur lesquelles Auchan reverse 1 € à SOS Villages d’Enfants Monde) ou encore faire un don dans une des urnes SOS à disposition dans les magasins partenaires.

De son côté, SOS Villages d’Enfants Monde sera présente les samedis 8 et 22 septembre au Shopping Center Kirchberg et le samedi 15 septembre au Centre commercial Opkorn pour proposer au jeune public un concours de dessin sur le thème « droit à l’éducation ».

L’éducation est en effet un droit pour tous les enfants. Garantir un accès à l’éducation aux enfants confrontés à des crises ou vivant dans des zones de conflits est une des priorités de SOS Villages d’Enfants Monde. C’est notamment le cas au Moyen-Orient où la guerre fait payer un lourd tribut aux enfants qui se retrouvent sans écoles, sans enseignants, sans matériel quand ils ne sont pas forcés de se déplacer dans leur propre pays ou de se réfugier dans des pays voisins. On estime à 22 millions le nombre de jeunes déscolarisés ou qui risquent de l’être dans la région.

Ne pas aller à l’école rend les enfants, les filles surtout, plus exposés encore aux violences auxquelles ils sont confrontés. L’éducation en situation d’urgence leur permet de poursuivre un apprentissage, de réapprendre à vivre et de reconstruire leur vie, elle est aussi garante de la cohésion sociale et de la paix.

/

Communiqué SOS Villages d’Enfants Monde Luxembourg /

Publié le
mercredi 5 septembre 2018


Article de notre partenaire

SOS Villages d'Enfants Monde
Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires