Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
bâtiments, construction durable, vitrine d’innovations, service de l’environnement, Lycée technique pour professions de santé, projets de constructions, pionnier de l’innovation technologique, bâtiment à énergie positive, production d’énergie renouvelable, impact écologique, révolution climatique, Gilles Christnach, co-CEO du bureau d’ingénieurs-conseils Betic, installation photovoltaïque, nouvelle philosophie de construction, lutte contre le changement climatique
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Une vitrine d’innovations au service de l’environnement

Architecture & construction

Publié le
mercredi 6 novembre 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Venant tout juste d’ouvrir ses portes, le Lycée technique pour professions de santé à Ettelbruck est une véritable vitrine d’innovations au service d’un nouveau type de bâtiments, résolument tournés vers l’avenir et indiscutablement inscrits dans une démarche environnementale avant-gardiste. Rencontre avec Gilles Christnach, co-CEO du bureau d’ingénieurs-conseils Betic.

/

Quelles sont les motivations derrière un tel projet ?

Le Lycée technique pour professions de santé situé à Ettelbruck est un établissement unique, tant par les techniques déployées que par l’approche pour sa conception. J’irai même au-delà. Il positionne clairement le Luxembourg comme un pionnier de l’innovation technologique en matière de construction durable… Un bilan carbone neutre en CO2, ou encore une production d’énergie renouvelable impressionnante, contribuant à faire de ce bâtiment à énergie positive, une prouesse technique !

Un exemple à suivre pour créer un nouveau standard de construction ?

Nous assistons à l’émergence de nombreux projets de constructions neuves ou de rénovation, pour lesquels nous devons faire preuve de toujours plus d’innovation pour aboutir à l’impact écologique le plus faible possible, voire nul. Réaliser des constructions économes en énergie ne suffit plus… Nous ne devons plus simplement parler d’isolation renforcée ou encore de techniques à basse consommation. C’est en effet tout le cycle de vie du bâtiment qui doit aujourd’hui être considéré. Nos bâtiments doivent devenir acteurs de la révolution climatique !

/Ce lycée est clairement le premier jalon de ce changement de paradigme. Il est non seulement le premier bâtiment d’enseignement public à énergie positive, mais aussi le premier à viser la certification Minergie-P-Eco. Celle-ci n’est accordée qu’aux constructions autonomes, dotées d’une enveloppe remarquable et à très basse consommation d’énergie, énergie grise comprise. Nous avons donc étudié toute l’énergie consommée pour produire ce lycée, même indirectement, et pas seulement celle liée à son exploitation.

Il ouvre ainsi la voie aux bâtiments du futur, qui s’efforceront de réduire toutes les émissions de CO2 induites par leur simple existence et qui se substitueront également aux producteurs d’énergie classique en faisant prévaloir une production d’énergie verte in situ supérieure à leur consommation.

Et concrètement, ces techniques qui sont si particulières…

Une solution technique complète a été développée spécifiquement pour que toute l’énergie naturelle disponible soit mise à contribution. Par exemple, l’énergie solaire est exploitée sous toutes ses formes. L’installation photovoltaïque produit près de 255.000kWh/an alors que le bâtiment en consomme seulement 92.000. Des collecteurs thermiques en façade, couplés à un réservoir thermique de 91.000l, le plus grand du type au Luxembourg, rendent le bâtiment autonome en production d’eau chaude.

Concernant l’énergie grise, nous avons dû pousser nos études plus loin que nous ne l’avions jamais fait afin de la réduire au strict minimum. Nous avons ainsi créé un système de ventilation novateur sans aucune gaine de circulation d’air… Un détail qui peut sembler insignifiant pour certains mais qui est en fait une véritable révolution. Encore peu considérée dans les projets de construction il y a quelques années, fort est à parier que désormais sa prise en compte devra s’imposer comme un standard. /

Le Lycée technique pour professions de santé illustre parfaitement la mise en pratique d’une nouvelle philosophie de construction nécessaire pour répondre aux défis de demain : créer des bâtiments durables, acteurs d’une transformation environnementale via leur contribution à la lutte contre le changement climatique.

Plus d’informations sur betic.lu.
Article de notre partenaire Betic.
Photos : Marie De Decker

Article tiré du dossier du mois « Bâtisseurs du futur »

Publié le
mercredi 6 novembre 2019


Article de notre partenaire

Betic
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires