Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
AIS, logements sociaux, Plan d’action national pour l’inclusion sociale, European Anti Poverty Network, accompagnement social d’une personne, mixité, vivre ensemble, Fondation pour l’accès au logement (FAL)
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un immobilier à visage social

Économie sociale et solidaire

Publié le
mercredi 5 août 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La Fondation pour l’accès au logement a fêté ses dix ans. Porteuse d’une agence immobilière sociale s’occupant de la gestion de logements destinés aux personnes exposées à la précarité, elle a étendu ses activités avec un vrai rôle d’inclusion sociale.

/Depuis dix ans, elle a pour objet « de promouvoir et de réaliser l’accès au logement des personnes défavorisées ». La Fondation pour l’accès au logement (FAL), créée en 2009, met notamment en œuvre une agence immobilière sociale (AIS). Elle s’occupe de la gestion de logements qu’elle détient en propre ou sur mandat d’un propriétaire-bailleur, public ou privé. Par nature, ces logements sont destinés à toute personne exposée à la précarité, la pauvreté et/ou l’exclusion sociale.

La gestion locative sociale, réglementée par le ministère du Logement et mise en œuvre par l’AIS, n’est cependant qu’une mesure transitoire et le besoin de se loger est permanent. La FAL a dès lors étendu son activité. Le département Abitatio est ainsi né cette année.

Abatio, promoteur à vocation sociale, a présenté ses 45 premiers projets, répartis sur six localités dans le pays. Le premier ensemble de logements est attendu au printemps 2020, à Niederkorn ». Une première enveloppe de 21 millions d’euros, cofinancée par le ministère du Logement, a déjà été débloquée.

Fruit du vécu au fil des ans, un troisième département interne, sous forme de projet-pilote à l’heure actuelle, intervient en dernier recours lorsqu’aucun service externe n’est en mesure d’assurer l’accompagnement social d’une personne. Il pourra jouer un rôle d’action préventive dans les résidences construites par la FAL afin d’aider à l’intégration des ménages admis par l’AIS, entre bon voisinage, mixité et vivre ensemble.

Une idée qui se construit

L’idée d’une agence immobilière sociale, sur un modèle existant en Belgique et à transposer sur le très tendu marché luxembourgeois, s’est insinuée depuis le début des années 2.000 grâce à l’action d’ONG - la Wunnengshëllef et EAPN Lëtzebuerg, la branche luxembourgeoise du European Anti Poverty Network.

Devenue priorité politique, l’AIS s’est conceptualisée dans les moutures successives du Plan d’action national pour l’inclusion sociale. Pour la gérer, le ministère de la Famille a proposé à la Wunnengshëllef et EAPN Lëtzebuerg de créer ensemble une fondation qui pourrait recevoir un financement sur base d’une convention avec l’État.

La Fondation a été créée le 3 février 2009 et, le 28 septembre, l’AIS pouvait ouvrir ses portes, avec un directeur, un travailleur social et un technicien. Cinq ans plus tard, le personnel avait presque triplé et le parc immobilier comptait 150 logements. Aujourd’hui la FAL compte 42 employés, dont 31 attribués à l’AIS. Et son agence immobilière sociale gère aujourd’hui un parc de 554 logements, hébergeant 1940 personnes.

Alain Ducat pour AIS, partenaire Infogreen
Photo : Un projet d’acquisition en VEFA à Heinerscheid / Gilles Hempel directeur de l’AIS ©AIS

Article tiré du dossier du mois « Solidaire. Sociale. Sociétale »

Publié le
mercredi 5 août 2020


Article de notre partenaire

Agence immobilière sociale (AIS)
Économie sociale et solidaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie sociale et solidaire


Nos partenaires Économie sociale et solidaire

Nos partenaires