Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Fondation Follereau, générosité, Afrique, continent, maternité, humanitaire, soins, enfants, femmes, famille, secours, argent
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

« Tout seul, on va vite. Ensemble, on va plus loin »

Qualité de vie

Publié le
mardi 13 juillet 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Malgré un contexte difficile, la Fondation Follereau Luxembourg est fière de présenter les actions qui ont pu être réalisées en 2020, toujours concentrées sur la promotion de la qualité de vie des communautés africaines les plus vulnérables. Cette année marquera à jamais les esprits. Toutefois, avec le soutien de ses partenaires de confiance, les initiatives locales qui aident à construire et à soutenir les projets sur place ainsi que toute sa communauté, la fondation a pu maintenir ses activités dans 8 de ses 9 pays d’intervention.

Cette mobilisation a permis à une vingtaine d’écoles du Bénin, composées en moyenne de vingt élèves par classe, de bénéficier de matériel informatique, tout droit venu d’entreprises luxembourgeoises, dans le cadre du programme « Mind the Gap ». Depuis sa création en 2011, ce projet solidaire encourage la réduction de la fracture numérique existante entre le Nord et le Sud, en contribuant à l’éducation, l’alphabétisation ainsi qu’à l’accès à l’information et aux réseaux de milliers d’élèves.

L’année 2020 aura été pleine de succès, notamment pour les enfants des mines de Tougouri au Burkina Faso du programme de protection, qui ont célébré la réussite de la seconde promotion du centre de formation, lors d’une cérémonie de remise des kits d’installations à 59 des apprenants.

C’est également grâce à la volonté de chacun que deux programmes d’éducation Béninois sont parvenus à leur autonomisation. Le Centre de formation professionnelle (CFP) de Zè, ainsi que le Centre intégré de promotion sociale et d’accueil pour enfants handicapés (CIPSA) qui a été intégré de manière définitive dans la pyramide socio-sanitaire de la zone Allada-Zè-Toffo. Toutefois, la fondation poursuit son rôle de consultant et ses opérations de sensibilisation.

Pour perpétuer ce mouvement de progrès collectif, six nouveaux centres de santé ont été construits, dont deux respectivement à Sirakoro et Nampasso au Mali, équipés de forage et de matériel médical hospitalier. Dans cette même dynamique, l’AAT-FFL (Association des Amis Togolais de la FFL) s’est occupée de réhabiliter le dispensaire, la maternité ainsi que le château d’eau du centre de Kpélé Tutu, au Togo.

Depuis l’ouverture de la maternité sur pilotis à Lokpodji, au Bénin fin 2019, le taux de consultations prénatales est passé de 3% à 80%, les accouchements assistés de 0% à 80% et le taux de vaccination des enfants et des femmes enceintes a augmenté de 63% en 2020.

Avec les risques d’exposition au coronavirus, les actions de prévention de masse ont été suspendues, mais les équipes ont continuer d’agir pour informer la population des règles sanitaires en vigueur, sans oublier d’aborder les bonnes pratiques habituelles concernant l’eau potable, la nutrition, la vaccination ou encore la santé maternelle et infantile.

1.105 séances de sensibilisation aux mutilations génitales féminines (MGF) au Burkina Faso, ont pu être maintenues (causeries éducatives, projections vidéo, visites à domicile, démonstrations nutritionnelles...), dont 42 par des exciseuses reconverties. En 2020, 3 villages (Mamaribougou, Fariba et Kirina-Somonosso) ont officiellement signé une convention d’abandon de la pratique, suite aux activités de plaidoyer réalisées vis-à- vis des autorités villageoises.

Publié le
mardi 13 juillet 2021


Article de notre partenaire

Fondation Follereau Luxembourg
Qualité de vie
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires