Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Technoport, entreprenariat technologique, porteurs de projet , incubateur, start-ups incubées
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Technoport, bridging your ideas to success

Recherche & Eco-Innovation

Publié le
mercredi 25 juillet 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Technoport soutient l’entreprenariat technologique et innovant au Luxembourg en proposant un environnement de travail adapté aux porteurs de projet pour créer et développer leur entreprise.

Le Technoport est le plus ancien incubateur au Luxembourg : il vient tout juste de fêter ses 20 ans. L’idée initiale a germé dans l’esprit de Claude Wehenkel, à l’époque directeur du centre de recherche public Henri Tudor, au début des années 90’. Mais le véritable déclencheur a été l’opportunité qui s’est présentée suite à la crise sidérurgique de 1996. C’est dans ce contexte que l’Arbed a proposé au CRP Henri Tudor de démarrer un projet collaboratif en lui cédant certaines activités de R & D. Claude Wehenkel saisit l’opportunité, à condition d’adjoindre à ce projet un incubateur d’entreprises. Celui-ci deviendra en 2001, après évaluation par des experts externes et internationaux un département à part entière du CRP Henri Tudor. Depuis 2012, le Technoport a le statut de société anonyme et est une entité indépendante. Aujourd’hui, l’incubateur héberge des sociétés issues de domaines d’activité variés : matériaux, environnement, ICT, sécurité informatique, etc., sans prédilection particulière. Elles sont en permanence une quarantaine, en comptant les nouvelles arrivantes et les plus avancées.

Le processus de sélection passe par plusieurs filtres : « Le 1er consiste à vérifier que l’aspect technologique et l’aspect innovation sont présents. Le 2e concerne le business case : le projet est-il réaliste ou non ? Tient-il la route ? Nous travaillons alors sur des questions comme la cible de vente, la stratégie, le prix ou la concurrence. Le 3e est de passer devant un panel d’évaluation constitué d’experts qui challengent l’entrepreneur. Enfin, le projet est présenté à notre conseil d’administration pour validation. À titre indicatif, nous avons accepté 10 % des demandes déposées l’année dernière. Une fois que les entreprises sont entrées dans l’incubateur, l’accompagnement change et devient plus un travail de mise en relation, d’ouverture de nos réseaux, de connexions spécifiques. Cela peut être avec un partenaire technologique, un partenaire de revente, des financiers ou certains acteurs publics, en fonction du projet d’entreprise. Le temps passé par projet est également très variable, dépendant de la phase de développement de l’entreprise et du besoin de l’entrepreneur », indique Diego De Biasio, CEO.

Parmi les start-ups incubées, plusieurs portent un projet dans le domaine environnemental. C’est le cas de Lekolabs qui a inventé un système constructif en bois révolutionnaire, d’Ama Mundu Technologies qui a créé des équipements de traitement du lisier novateurs permettant de séparer le liquide de la masse, masse qui sera ensuite valorisée dans la production de biogaz, de RTC4Water qui a développé une solution informatique visant à optimiser la gestion des stations d’épuration et la distribution de l’eau, de Sustain Water qui propose des solutions innovantes et pérennes dans tous les domaines liés à l’eau avec comme fil conducteur l’aspect low cost allié à une parfaite efficacité, et enfin, de TANKD qui a développé un matériel de stockage des biodéchets.

Légende photo : Diego De Biasio, CEO du Technoport.

Mélanie Trélat

DDM Infogreen On your marks, get set, go !

Publié le
mercredi 25 juillet 2018


Recherche & Eco-Innovation
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation


Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation

Nos partenaires