Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
OIKOPOLIS Group, agriculture durable, alimentation saine, produits BIOG, label fair&associative, traçabilité, production des denrées alimentaires, agriculture locale, agriculteurs biologiques, environnement, réchauffement climatique, principe Triple Top Line
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Soutien aux valeurs de l’« agri-culture » !

Green Planet

Publié le
mercredi 7 juillet 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’agriculture biologique et biodynamique est une alternative plus écologique, qui respecte les terres, les animaux et les générations futures. Le Groupe OIKOPOLIS la soutient activement. Ce respect fondamental de la nature et de l’humain se retrouve dans toute la chaîne de valeur, du producteur au consommateur. Et le Groupe vise particulièrement à établir des structures économiques durables.

Le Groupe OIKOPOLIS, pionnier au Luxembourg au niveau de la transformation et de la commercialisation de produits bios et certifiés Demeter, soutient activement l’« agri-culture ». Pour lui, c’est clair : l’agriculture biologique et biodynamique est une alternative plus écologique, respectueuse des sols et de la Terre, des animaux et, donc, des générations futures. « Nous soutenons toutes les valeurs qui l’accompagnent, notamment la collaboration équitable, la cohésion sociale et l’éducation. Ce respect fondamental de la Nature et de l’Homme s’implique dans toute la chaîne de valeur, du producteur au consommateur ».

Le Groupe OIKOPOLIS vise particulièrement à établir des structures économiques durables, pour entretenir les activités économiques afin de garantir une situation financière saine, tout en misant sur des incitations positives sur les piliers socio-écologiques. Il s’agit du principe Triple Top Line (TTL de William McDonough & Michael Braungart pour remplacer le principe du Triple Bottom Line), qui a pour objectif de ne pas seulement minimiser et compenser les effets négatifs de son activité économique, mais de créer un impact positif par cette même activité. « Nous voulons changer la perspective du régime économique en passant du ‘moins mauvais’ au ‘faire du bien’, en ajoutant de la valeur ».

Une intégration horizontale des exploitations agricoles

Ce changement de paradigme se traduit également dans le principe de l’Économie du Bien Commun, dont le groupe OIKOPOLIS a maintenant clôturé son 3e bilan avec un résultat exemplaire. Ce mouvement veut compléter l’approche du bilan financier par une vision holistique des impacts de l’économie sur la société et l’environnement. Par cette recherche de formes d’économie alternatives, les entreprises du groupe ont adopté une structure qui relie horizontalement une trentaine d’agriculteurs bios luxembourgeois et, verticalement, tout un réseau d’entreprises enchaînant les étapes, de la fourche à la fourchette.

Cette intégration horizontale des fermes dans la coopérative BIOG, créée en 1989 par une poignée d’agriculteurs biologiques convaincus, met l’accent sur la solidarité entre ses membres. BIOG est leur marque avant tout et elle comprend plus de 300 produits.

La délocalisation de la production des denrées alimentaires à l’étranger et les économies d’échelle font baisser les prix des aliments. La production biologique régionale fournit des plus-values qui coûtent plus chères, mais ces produits ne sont pas toujours disponibles en quantités suffisantes au niveau régional. Ils sont donc importés. Par conséquent, l’achat des biens importés de la marque BIOG aide à maintenir l’agriculture locale, en soutenant la structure sous-jacente.

L’authentique, traçable

L’intégration verticale en revanche assure la plus grande transparence possible des produits, tout au long de la chaîne. « Le Éisleker Kéis, par exemple, est un produit local authentique à la traçabilité absolue. La transformation directe du lait provenant des producteurs de lait luxembourgeois a lieu dans les deux fromageries BIOG. En outre, un échange actif avec tous nos fournisseurs à l’étranger est appliqué. Nous destinons autant de denrées alimentaires que possibles au traitement ultérieur par des entreprises appartenant à notre réseau ».

/Pour rappel, un grand nombre de produits BIOG portent le label fair&associative selon la « Charte pour une économie associative ». Elle suit le principe immuable d’encourager tous les acteurs de la chaîne à collaborer pour promouvoir des structures économiques durables et elle intègre des directives pour des relations justes et associatives, tant avec les clients qu’avec les partenaires commerciaux.

BIOG - Gutt fir Mënsch an Natur from Oikopolis Gruppe on Vimeo.

Alain Ducat, avec OIKOPOLIS Group

/

Article tiré du dossier du mois « De la Terre à la terre »

Publié le
mercredi 7 juillet 2021


Article de notre partenaire

NATURATA s.à.r.l
Green Planet
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires