Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
emploi, postuler, offres d’emploi, jobs, Salons de l’emploi virtuels, CFL, postes à pourvoir, recrutement, recruteurs, marché de l’emploi, version en ligne, candidats
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Salons de l’emploi virtuels : les bonnes raisons de s’y connecter

Offres d’emploi

Publié le
vendredi 25 septembre 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Crise du COVID ou pas, nos besoins de recrutement ne faiblissent pas et nous avons de nombreux postes à pourvoir.

Pour pouvoir les présenter et les proposer dans les meilleures conditions possibles aux candidats, les traditionnels salons de recrutement auxquels nous participons chaque année ont lieu en ligne.

Stand (virtuel), documentation (en PDF), recruteurs (en visio) : tous les ingrédients habituels sont réunis sous une forme différente cette année.

La seule chose qui ne change vraiment pas cette année ? Notre enthousiasme à vous rencontrer et à vous convaincre de rejoindre la grande famille CFL !

De l’avantage du virtuel

Nous sommes (presque) tous d’accord pour dire que rien ne remplace une rencontre en face-à-face et des échanges verbaux sans écran ou téléphone interposés. Mais si les rencontres virtuelles ou à distance se présentent ces derniers temps comme une alternative de seconde zone (c’est virtuel, ou rien du tout), elles ont dans le cas des salons de sérieux atouts à proposer.

On soulage ses jambes

Si vous arpentez régulièrement les salons, vous savez exactement ce que c’est que de passer une journée dans un hall d’exposition : à la fin de la journée, le compteur de pas de votre smartphone explose et vous avez les jambes qui vous rentrent dans le corps.

Avec la version virtuelle, c’est révolu ! Vous restez en chaussettes et faites le tour de tous les stands depuis votre canapé. Elle n’est pas belle la vie ?

…« le tour de tous les stands »

Ça aussi, si vous êtes un habitué, vous savez exactement ce que c’est que de sortir d’un salon et de remarquer en regardant une dernière fois le plan LE stand que vous vouliez voir mais devant lequel vous n’êtes jamais passé (variante : vous l’avez bien vu sur le plan, là-bas, tout au bout, mais vous avez déjà passé 5 heures à écumer les allées, là vous avez juste la flemme de tout retraverser).

Avec la version en ligne, vous visualisez la liste de tous les exposants et pouvez visiter leur stand ou interagir avec eux sans contrainte spatiale, et sans (vraiment) faire la queue.

Finies les files d’attente chronophages

Autre grand classique de ce genre de manifestations : les files d’attente
En fonction de l’affluence, vous deviez prévoir tout un programme incluant une attente interminable pour accéder aux stands les plus populaires et espérer assister à une conférence. En version virtuelle, les files d’attente (et le mal de jambes, on reboucle avec le premier grand avantage ) sont de l’histoire ancienne : vous prenez (éventuellement) place dans une file d’attente virtuelle, ou même plusieurs, et attendez confortablement votre tour, tout en consultant les différentes brochures à votre disposition sur le salon virtuel. Et hop, une visite bien optimisée !

La discrétion

Vous voudriez bien prendre un peu la température du marché de l’emploi pour changer de travail, mais votre employeur (ou le cousin de votre collègue) sont présents chaque année sur les salons de l’emploi près de chez vous. Compliqué en effet de participer sans faire savoir à ceux qui vous y verraient que vous avez des envies d’ailleurs.

Pour vous, la version virtuelle des salons est une véritable aubaine qui vous permettra de contacter tous les recruteurs présents sans avoir à vous justifier auprès de quiconque. Malin non ?

Un accès pour tous, même ceux qui sont loin

Enfin, on n’y penserait presque pas tant ces salons de l’emploi ne leur sont normalement pas vraiment dédiés, mais ceux qui veulent changer de région, ou de pays peuvent pour une fois y participer à moindres frais. De même que ceux qui sont un peu trop loin ou un peu trop pris pour faire le déplacement sur une journée. À tous ceux-là, les portes sont désormais ouvertes, et c’est une excellente nouvelle.

Donc finalement, pour résumer, vous tous, les allergiques aux files d’attente, les salariés aux envies d’ailleurs, les agoraphobes, les marathoniens des salons classiques, les aspirants travailleurs luxembourgeois, les « je ne suis pas d’attaque, je me suis claqué un truc hier au foot », on vous attend, on a du travail pour vous

Publié le
vendredi 25 septembre 2020


Article de notre partenaire

CFL Société nationale des Chemins de fer luxembourgeois
Offres d’emploi
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Offres d’emploi


Nos partenaires Offres d’emploi

Nos partenaires