Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
MDDI, information, action, sensibilisation, développement durable, objectifs de développement durable, environnement, production, consommation, écologie, quotidien
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

S’informer et agir au niveau individuel

Politique & Gouvernance

Publié le
jeudi 22 novembre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les « 17 objectifs de développement durable » concernent autant les décideurs que les consommateurs. Découvrez en ligne comment les appliquer au quotidien.

Marie-Paule Kremer, responsable de l’Éducation au développement durable au sein du ministère du Développement durable et des Infrastructures, a mis en ligne une série de conseils et d’informations destinés à la population et aux enseignants. Classés par objectif de développement durable, ils permettent à chacun de changer ses habitudes et d’appliquer à son propre niveau les objectifs de l’Agenda 2030.

Mme Kremer, à qui s’adresse cette liste de « tipps » ?

« À toutes les personnes qui font le choix personnel de s’engager pour le développement durable, et veulent se renseigner sur les initiatives en place au Luxembourg. Il n’est pas toujours facile de faire des choix qui soient bons pour la planète et respectueux de tous. D’autant plus que tout évolue. Ce qui était bon il y a cinq ou dix ans, ne l’est plus forcément aujourd’hui. Le diesel, par exemple.

La liste est aussi destinée aux enseignants qui peuvent l’utiliser pour éduquer sur ces problématiques. Des parties pédagogiques sont mises en avant pour certains objectifs. J’aimerais que le développement durable prenne plus de place dans les écoles, notamment en communiquant sur l’Agenda 2030, qui est un programme universel sur la gestion et la répartition des ressources, qui s’applique aussi au niveau individuel. »

Comment avez-vous procédé à la sélection des initiatives ?

« La liste est éditée par le Comité interministériel pour l’éducation au développement durable (CIEDD) avec les membres de la plateforme EEDD. Elle n’est pas exhaustive. Pour suggérer un conseil ou alors une page internet, il suffit de nous soumettre l’information en question, qui sera ensuite validée par le (CIEDD).

Il y a de très chouettes initiatives locales qui voient le jour, mais on ne peut pas toujours tout reprendre en détail. Le but est plutôt de donner une vue d’ensemble sur les conseils pratiques. On y intègre les conseils pratiques les plus importants ou novateurs, avec les initiatives correspondantes qui peuvent inspirer directement le citoyen à un changement de comportement. »

Pourquoi le choix de la langue allemande pour cette liste de conseils ?

« Il faut commencer quelque part ; il y a toutefois dans la liste des liens vers des sites en français ou en anglais. Nous envisageons la réalisation une traduction française d’ici la fin de l’année, et ensuite d’une version anglaise. »

À titre personnel, quels aspects du développement vous tiennent particulièrement à cœur ?

« Pour moi, tout ce qui concerne la protection du climat et des ressources est important, ainsi que toutes les mesures qui contribuent à la répartition équitable de ces ressources. Car, inévitablement, sans équité, on risque de mener à des conflits, à des guerres de répartition. On voit déjà tous les problèmes liés aux migrations. C’est pour ça que le développement durable traite à la fois des ressources naturelles et des enjeux sociaux et économiques, car tous fonctionnent ensemble. »

Quels petits gestes peut-on adopter au quotidien ?

« Trier les déchets, faire don de ce dont on n’a pas besoin, emprunter et réparer au lieu d’acheter. Certains labels nationaux ou européens et certains aspects peuvent également vous aiguiller dans vos achats. Par exemple, on peut influencer les magasins en privilégiant les produits sans emballage, les produits bio, Fairtrade, etc. Boire l’eau potable du robinet est également un geste simple. On peut mentionner dans ce contexte l’initiative Refill Luxembourg. Au restaurant, il est aussi possible d’emporter ce qui n’a pas été mangé pour le consommer plus tard. Le système d’Ecobox propose une boîte réutilisable et recyclable. Il y a beaucoup de petites astuces qui sont simples à appliquer. »

Zoom sur

  • oekotopten.lu, « les produits les plus écologiques en un clic » : Ce site, disponible en français et en allemand, aiguille le consommateur dans ses choix, qu’il s’agisse d’énergie, de mobilité, délectro-ménager, etc.
  • Les microplastiques  : un sujet d’actualité. On les trouve dans de nombreux cosmétiques (savon, gel douche), ils servent à améliorer la couleur, la brillance, parfois la substance d’un produit. Ces particules se retrouvent dans nos rivières, dans les océans, et finalement dans notre assiette.
  • Le « Recueil des acteurs de l’Éducation au développement durable » : une liste détaillée d’acteurs ayant signé une charte de qualité, et présentant des activités pédagogiques offertes dans le domaine. Ce recueil est en cours de révision et la Charte est ouverte à de nouveaux signataires.

Marie-Astrid Heyde
Photo Fanny Krackenberger

Dossier du mois Infogreen « Objectif Terre »

Publié le
jeudi 22 novembre 2018


Politique & Gouvernance
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires