Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
AEROPHYL, un système de purification et d’humidification de l’air
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Pour purifier l’air, des plantes, des filtres et un ionisateur

Santé-Environnement

Publié le
mardi 16 janvier 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Entrevue avec les développeurs d’AEROPHYL, un système de purification et d’humidification de l’air ayant une approche globale prenant en considération les aspects de santé, techniques et esthétiques.

Interview d’éric Riemer, gérant de Métaph

Quelle est l’histoire d’AEROPHYL ?
La prise de conscience de l’importance de la qualité de l’air dans les lieux de travail est à la base des recherches que nous réalisons depuis plus de deux ans maintenant. En 2015, mon associé, Nesh Simonovic, a été rendu attentif par Dr Jenny Jalali, médecin de travail à Berlin, du problème croissant du syndrome du bâtiment malsain « Sick Building Syndrome » (SBS) et de l’absence de systèmes existants efficaces et économiques pour lutter contre l’air sec et les sources de pollution dans les environnements de travail. Dr Jalali, responsable pour le bien-être de centaines d’employés de grandes entreprises internationales, a accompagné nos travaux de recherche et de développement de systèmes de purification et d’humidification de l’air en nous donnant des conseils médicaux et pratiques. Les produits étant prévus pour la commercialisation à partir de janvier 2018, AEROPHYL se trouve actuellement dans la phase de création de société. Nous sommes très reconnaissants d’avoir le soutien de Neobuild qui nous accompagne activement dans la phase de création de la société et de lancement des produits. Neobuild a commandé deux systèmes qui vont être testés prochainement et c’est avec impatience que nous attendons ses rapports.

Sur quel principe le système d’humidification de l’air ambiant que vous avez développé se base-t-il ?
AEROPHYL est un système de purification et d’humidification de l’air basé sur l’évaporation naturelle et la transformation adiabatique dans les évaporateurs. Il est doté d’un réservoir et d’un système d’arrosage d’eau purifiée automatique. Il se base sur la combinaison d’un choix de plantes aux puissantes vertus purificatrices d’air et d’une série de filtres actifs et passifs, ainsi que d’un ionisateur d’air en option.

Dans quels types de pièces ou de bâtiments peut-il être installé ?
Extensible et adaptable aux exigences individuelles spécifiques de chaque bâtiment, le système vise à remédier aux déficiences de la qualité de l’air ambiant de bureaux existants. Il peut être calibré en fonction de l’espace visé, du design intérieur, du nombre d’occupants et de l’activité pratiquée. Il peut s’inscrire à la source de nouveaux projets en collaboration avec les architectes.
/

Quels sont ses avantages par rapport aux humidificateurs classiques ?
Recyclables et durables, les éléments permettent d’avoir des cycles de maintenance longs. Chaque système est équipé de capteurs et d’éléments contrôlés à distance qui permettent d’ajuster le niveau d’humidité et d’activer les purificateurs d’air. La consommation d’énergie est minimale et les matériaux utilisés sont recyclables et durables.
Nous n’avons pas trouvé de concurrents qui offrent des solutions d’humidification et de purification de l’air intérieur similaires à celles d’AEROPHYL. L’avantage d’AEROPHYL se définit par une approche globale prenant en considération les aspects de santé, techniques et esthétiques.

Contrairement aux humidificateurs qui fonctionnent avec des ultrasons, de la chaleur ou avec une buse de vaporisation, les systèmes AEROPHYL ne produisent pas d’aérosols qui pourraient servir de moyen de transport aux virus, bactéries ou germes. Le processus du filtre enrichit l’eau avec de l’oxygène actif et lui confère des propriétés antioxydantes. La pureté et la douceur de l’eau, ainsi que la réduction de la tension superficielle de l’eau qui en résulte, facilitent la sortie des molécules de la surface d’eau, augmentant ainsi la vitesse d’évaporation.

Un autre avantage est l’absence de pertes de performance dues au dépôt de tartre, à une forte consommation d’énergie ou à l’échauffement ambiant comme on peut le rencontrer avec les humidificateurs à vapeur, par exemple.

Les laveurs d’air pour climatiseurs sont souvent liés à des problèmes d’hygiène (cuve d’eau ouverte), des coûts d’exploitation et d’entretien élevés et leur humidification n’est pas ciblée.

Les humidificateurs et climatisations automatiques ont souvent une peinture technique stérile, qui ne traite que de la fonction, et qui souvent doit être installée en permanence dans le bâtiment.

Nos systèmes sont livrés sur-mesure. Ils peuvent être livrés comme unités posées sur sol, mobiles, montés au mur, post-équipés ou montés d’une manière fixe.

Nous offrons des solutions individuelles composées d’une base standard avec des options individuelles pour halls d’accueil, bureaux paysagers, solutions de coins, ou petits bureaux.

Les systèmes AEROPHYL associent fonctionnalité et hautes exigences sur la conception et l’efficacité des produits.

Quel est le taux d’humidité idéal dans un bâtiment ? Pourquoi est-il important d’avoir un bon taux d’humidité ? Quelles peuvent être les conséquences si ce n’est pas le cas ?
Les bâtiments modernes sont structurellement très étanches parce que les réglementations environnementales européennes requièrent des valeurs d’isolation élevées. Cela signifie que les murs ne respirent pas et l’aération manuelle par les fenêtres se fait rarement. Même pour les bâtiments munis de climatisation et d’aération automatiques, où les fenêtres ne sont en général pas ouvrables, le problème de l’humidification est souvent négligé. Il en résulte que l’humidité diminue particulièrement dans la saison de chauffage.

Le taux d’humidité de l’air et la pollution constituent un problème majeur de santé environnementale.

L’air trop sec influence la sensation de bien-être et la santé, résultant à des troubles de voix, dessèchement de la peau, conjonctivites, maux de tête, perturbations de la faculté de concentration et fatigue et favorise la transmission des pathogènes comme les virus grippaux et infections respiratoires. Le confort thermique en hiver correspond à un taux d’humidité relative de 40 % à 50 % à 20°C.

Les sources de pollution extérieures comme les gaz pétrochimiques, les particules fines, les pollens et les sources de pollution provenant directement de l’immeuble, notamment les conditions d’hygiène et les composants chimiques issus de matériaux de construction, de meubles ou de produits d’entretien et les émissions par les équipements informatiques sont également responsables pour la diminution de bien-être et de fatigue.

Source : NEOMAG #11

Consultez en ligne NEOMAG #11

© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
mardi 16 janvier 2018


Article de notre partenaire

NEOMAG
Santé-Environnement
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires