Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
l’être humain au centre, pandémie, transition, environnement durable, niveau sociétal, viser plus de durabilité de l’espèce humaine, développer la responsabilité sociale, environnements de travail, l’impact du travail dans sa vie en général, Well Being at Work
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Pas de transition sans placer l’être humain au centre

Politique & Gouvernance

Publié le
mardi 5 avril 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Après la pandémie, notre monde est en transition vers un environnement durable. Au niveau sociétal, notre objectif est de viser plus de durabilité de l’espèce humaine et de développer la responsabilité sociale dans nos environnements de travail.

Pour les chefs d’entreprise et les ressources humaines, le retour au bureau ne se fait pas sans se poser un nombre de questions :

  • Est-ce que vos collaborateurs sont en perte d’énergie ?
  • Est-ce que la collégialité de vos salariés est en perte de vitesse ?
  • Vos collaborateurs voient-ils encore du sens dans leur travail ?
  • Y-a-t-il un manque de proximité du management ?
  • Quels sont vos plans pour motiver vos équipes ?

Après la COVID, on s’est rendu compte que le monde du travail a changé. Dans ce contexte VUCA (Volatil, Uncertain, Complex, Ambigu), l’être humain a pris conscience de l’impact du travail dans sa vie en général. Certes, le travail n’est pas pour tous le centre de ses préoccupations mais des questionnements quant à ses valeurs et à ses priorités sont inévitables à l’heure actuelle.

  • Êtes-vous prêt à placer l’être humain au centre de vos activités ?
  • Êtes-vous prêt à remettre vos priorités en question pour maintenir votre capital humain ?
  • Êtes-vous prêt à assurer la santé physique et mentale ainsi que le bien-être de vos collaborateurs ?

Nous constatons cette année, dans le rapport de la Chambre des salariés pour le « Quality of Work index », une nouvelle baisse de la satisfaction au travail après 2020. La situation est toutefois plus claire en ce qui concerne la motivation au travail (vigueur) et le bien-être général, qui atteignent leur niveau le plus bas. Le bien-être général subjectif a ainsi diminué de 14% depuis 2016.

Cette crise COVID a mis en danger notre santé et notre bien-être, et est une réelle opportunité de revoir ce qui nous est important : notre vie, notre travail et notre place au sein de la société.

Parmi vos responsabilités professionnelles et privées, avez-vous pris l’occasion de réfléchir à ce qui vous importe et ce qui sera durable dans votre vie ?

  • Profitez-vous réellement de chaque instant, de chaque échange ?
  • Quelle est votre approche face à la difficulté et à l’effort ?
  • Pourquoi faut-il attendre que l’on soit en crise pour réfléchir à nos priorités ?

Que ce soit une crise de milieu de vie ou de début de carrière, nous entendons chaque jour parler des personnes qui courent dans leur roue de hamster sans avancer pour autant.

  • Sont-ils réellement efficaces et productifs ?
  • Qui est la personne la plus importante de votre vie ?
  • Vous êtes-vous déjà arrêtés pour y penser ?

Dans votre contexte d’évaluation du travail, est-ce que le bien-être de votre équipe est pris en compte comme indicateur ? Certaines organisations sont en train d’innover et d’inclure l’indicateur mental dans leurs évaluations.

Cela nécessite aussi bien du courage que d’accompagnement pour réaliser cette transition afin de replacer l’humain au centre des préoccupations des organisations. Un besoin de revoir sa mission, valeur et vision, exercice qu’une direction d’une grande institution du nord du Luxembourg n’a pas hésité à faire en analysant la situation post-COVID du bien-être de l’ensemble de ses salariés.

Cette démarche se fait via le questionnaire COPSOQ (Copenhagen Psychosocial Questionnaire), l’outil reconnu au niveau international comme le plus efficace pour évaluer la qualité de vie au travail. Nous accompagnons notre client dans cette démarche de transition vers la durabilité de son capital humain surtout par la prise de conscience de créer un environnement de travail où tout salarié se sent valorisé et entendu, éléments extrêmement importants pour la motivation et la performance durable de toute l’institution.

Infos : www.wellbeingatwork.lu
Article paru dans le dossier du mois « Transmission en mouvement »

Publié le
mardi 5 avril 2022


Avec notre partenaire

https://www.linkedin.com/company/wellbeing-at-work-s—r-l-/?viewAsMember=true
Politique & Gouvernance
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires