Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
droits humains, solidarité, accès aux soins, MSF, conflit, Médecins sans Frontières, combats en Afghanistan, pénuries de personnel et d’équipement, activités médicales, situation sécuritaire, maladies, patients
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

MSF poursuit toutes ses activités médicales en Afghanistan

Droits humains & solidarité

Publié le
lundi 23 août 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Depuis la fin des combats en Afghanistan, les activités de Médecins sans Frontières (MSF) se poursuivent dans les cinq sites de ses projets : Herat, Kandahar, Khost, Kunduz et Lashkar Gah. Maintenant que les gens peuvent se déplacer facilement dans les provinces, le personnel de MSF a constaté une forte augmentation du nombre de patients. Les structures de santé sont soumises à une forte pression avec des pénuries de personnel et d’équipement.

En raison de la situation incertaine à Kaboul, MSF a temporairement réduit le nombre d’employés internationaux dans son bureau de coordination, mais toutes ses activités médicales se poursuivent. En Afghanistan, MSF a reçu l’assurance des parties belligérantes que le personnel, les patients et les hôpitaux de MSF ne seraient pas attaqués. MSF peut également soigner toute personne ayant besoin de soins médicaux, quels que soient son ethnie, son sexe, ses affiliations politiques ou le côté du conflit auquel elle appartient.

Cependant, MSF surveille attentivement la situation sécuritaire dans chacun des endroits où il est basé. Compte tenu de l’instabilité actuelle, les déplacements de population, les besoins sanitaires aigus et d l’accès aux soins pour tous les groupes de la population, quelle que soit l’administration, sont nos principales préoccupations.

La clinique de Kahdestan à Herat, où MSF fournit des soins ambulatoires, des traitements pour les maladies non transmissibles et des services sexuels et reproductifs, a vu son nombre de patients augmenter, les autres cliniques de la région ayant suspendu leurs activités. 555 patients ont consulté ici entre le 9 et le 16 août.

Pendant les combats et jusqu’au présent à Kandahar, MSF a pu continuer à soigner les patients atteints de tuberculose résistante aux médicaments en proposant des consultations à distance et des stocks tampons de médicaments pour leur éviter de devoir traverser les lignes de front pour accéder aux soins. Le camp de Haji, où 5 000 personnes séjournaient, est désormais en grande partie vide, MSF a donc fourni des soins à 179 patients traités dans la clinique temporaire.

Les activités de MSF se poursuivent à la maternité de Khost et dans les huit centres de santé complets soutenus. En juillet, 1 450 accouchements ont eu lieu ici et entre le 15 et le 17 août, 100 femmes enceintes ont été admises et 77 accouchements ont été assistés.

La situation à Kunduz est calme. Le lundi 16 août, nous avons transféré tous nos patients de l’unité de traumatologie d’urgence de Kunduz au nouveau centre de traumatologie de Kunduz. Entre le 9 et le 14 août, MSF a traité 63 patients, la majorité pour le débridement de plaies.

À Lashkar Gah, les personnes qui avaient tardé à chercher une aide médicale pendant les combats actifs viennent se faire soigner. Ces derniers jours, la salle d’urgence a été remplie par de nombreuses personnes présentant des problèmes respiratoires, des problèmes gastro-intestinaux et des blessures liées aux combats et aux accidents de la route. Le 17 août, MSF a assuré 815 consultations dans notre salle d’urgence et fournit des soins à 300 patients hospitalisés.

MSF en Afghanistan

MSF travaille en Afghanistan depuis 1980, avec une courte absence suite à l’assassinat de notre personnel en 2004. Depuis le retour de MSF dans le pays en 2009, nous avons négocié notre accès avec les deux parties belligérantes pour expliquer nos activités et obtenir l’assurance que nos structures médicales, notre personnel, nos patients et nos véhicules soient respectés. Ce dialogue avec l’Émirat islamique d’Afghanistan (AIE, également connu sous le nom de Taliban) se poursuit aujourd’hui. MSF s’engage à rester en Afghanistan aussi longtemps que la situation nous le permettra.

En 2020, les équipes MSF ont assuré plus de 130 500 consultations ambulatoires, assisté plus de 36 300 accouchements et réalisé plus de 6 900 interventions chirurgicales.

Pour plus d’informations : https://msf.lu/?utm_source=signature-email&utm_medium=lien&utm_campaign=site-web

Publié le
lundi 23 août 2021


Avec notre partenaire

Médecins Sans Frontières
Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires