Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
ECPAT Luxembourg
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Mariage forcé des enfants au Népal – 3e partie

Droits humains & solidarité

Publié le
mercredi 7 mars 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Comment peut-on lutter contre le mariage précoce ou forcé ? En fait, il est prouvé que l’éducation et la présence à l’école des jeunes filles retardent leur âge du mariage. Il est donc capital de supporter l’éducation des jeunes filles. Mais cela ne va pas sans difficulté : il faut en effet aider les familles pour leur permettre de garder leur fille à l’école. Et c’est là où un tel projet s’insère dans une problématique plus vaste.

Au-delà du support éducatif, il est important d’éduquer et de sensibiliser l’entourage familial et social des jeunes filles aux risques que le mariage précoce forcé peut entraîner. Il est donc important ici de se donner les moyens de développer toute une série d’activités pour toucher ce public cible. Enfin, il est important de prendre en charge et de réinsérer les jeunes filles victimes de violences dues à un mariage précoce.

Les activités développées dans le projet prévoient :

  • L’aide à la scolarisation aux enfants vulnérables ou victimes du mariage précoce de poursuivre la scolarité.
  • L’aménagement d’espaces ludiques pour des enfants pour leur offrir un soutien scolaire et pédagogiques.
  • La prise en charge des services offerts aux victimes de l’exploitation sexuelle dans le cadre des mariages précoce. Ces services intègrent la prise en charge sociale, psychologique et juridique des victimes.
  • Les activités d’information, d’éducation et de communication (IEC) pour les communautés en les informant sur les risques (émotionnels, physiques, psychologiques) du mariage précoce de l’enfant et sur la nécessité de continuer la scolarisation pour les filles.
  • Les activités d’IEC pour les services de la protection de l’enfance et les associations locales. Ces activités s’articulent autour du droit de l’enfant, le statut spécifique de l’enfant dans le cadre juridique, les différentes formes de vulnérabilités (émotionnelles, physiques, psychologique) de l’enfant.
  • La création et le renforcement des comités de surveillances et de prévention contre le mariage forcé des enfants.

À travers le projet,

  • 180 enfants vulnérables/victimes seront scolarisés.
  • 100 victimes seront bénéficiaires d’une prise en charge sur le plan social, psychologique et juridique.
  • Environ 2.750 acteurs du secteur de la protection de l’enfance seront sensibilisés.
  • Environ 13.000 personnes vivant dans les villages des districts d’intervention seront mobilisées pour surveiller et dénoncer la pratique.

Ensemble pour un monde sans exploitation sexuelle des enfants !

Vidéo de présentation sur ECPAT Luxembourg et son travail :

Communiqué par ECPAT Luxembourg

Publié le
mercredi 7 mars 2018


Article de notre partenaire

ECPAT Luxembourg
Droits humains & solidarité
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Droits humains & solidarité


Nos partenaires Droits humains & solidarité

Nos partenaires