Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Chambres des Métiers, Chambre de Commerce, savoir-faire à faire valoir, label « Made in Luxembourg », tissu économique luxembourgeois, conception et au développement d’un produit, savoir-faire particulier, identifier l’origine luxembourgeoise des produits et services
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Made in Luxembourg : afficher fièrement l’origine de son savoir-faire

Politique & Gouvernance

Publié le
mercredi 14 avril 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Initiative du ministère des Affaires étrangères et européennes, de la Chambre de Commerce et de la Chambre des Métiers, le label « Made in Luxembourg » vise à identifier l’origine luxembourgeoise des produits et services. Il permet aux entreprises établies au Luxembourg de promouvoir leur savoir-faire local et de se démarquer, sur le marché intérieur comme à l’étranger.

Un nom, un logo, une marque : le label « Made in Luxembourg », enregistré depuis 1984 sur initiative du ministère des Affaires étrangères et européennes, de la Chambre de Commerce et de la Chambre des Métiers, sert à identifier, officiellement, clairement, visuellement et durablement, l’origine luxembourgeoise des produits et services.

Depuis sa création, quelque 1.250 entreprises ont été autorisées à arborer le label et donc à afficher fièrement l’origine de leur savoir-faire.

L’objectif vaut évidemment sur le marché intérieur, mais il consiste aussi à promouvoir les produits et prestations de services des entreprises établies au Luxembourg qui souhaitent se démarquer à l’étranger dans le cadre d’une stratégie d’internationalisation.

Un élément déterminant

De fait, dans le monde globalisé comme dans une économie locale largement ouverte, l’information sur l’origine d’un produit ou d’un service devient un élément déterminant des choix en matière de consommation. Représenté par un logo facilement identifiable, le « Made in Luxembourg » assure aux consommateurs l’origine autochtone du produit ou service auquel il a été accordé.

Il est octroyé de manière indépendante soit par la Chambre de Commerce (si le demandeur exerce des activités commerciales et qu’il est affilié à cette chambre) soit par la Chambre des Métiers (si le demandeur exerce des activités artisanales et qu’il est affilié à cette chambre).

Le label et son droit d’usage sont octroyés sur demande du producteur du bien ou du prestataire de services. Un Conseil de Surveillance, comprenant un représentant de chacune des deux chambres professionnelles, exerce une veille attentive sur la marque « Made in Luxembourg » et peut sanctionner toute infraction au règlement d’usage et de contrôle.

Le label peut être attribué à toute entreprise individuelle ou société commerciale, à l’exclusion des associations sans but lucratif (asbl) et des établissements d’utilité publique.

Strict, clair, codifié, mais simple

Le label peut s’accoler aux marchandises obtenues « dont la dernière transformation ou ouvraison substantielle ayant abouti à la production d’un nouveau produit ou représentant un stade de fabrication important a eu lieu au Luxembourg et a été effectuée par un prestataire luxembourgeois équipé à cet effet ». De même, il peut aller aux prestations de services « effectuées par un prestataire disposant d’un établissement stable au Luxembourg et qui y exerce régulièrement ses activités ».

Dans le cas où l’aspect local se limite à un assemblage ou au montage de produits importés, à la conception et au développement d’un produit, ou à la fourniture de conseils, le prestataire doit justifier d’un « savoir-faire particulier » ou à tout le moins « respecter les règles professionnelles propres au Luxembourg et qui constituent une des caractéristiques particulières de cette prestation de service ».

La procédure d’obtention est également bien codifiée. La demande peut être réalisée en ligne. Un dossier de candidature rassemble des données relatives à l’entreprise et aux produits ou services concernés (avec photos, brochures ou autres documents jugés utiles pour appuyer sa demande) et un questionnaire permet de cibler l’objectif du label, l’enracinement de l’entreprise dans le tissu économique luxembourgeois, l’usage éventuel d’autres labels, etc.

Après le contrôle des informations, un rendez-vous sera convenu, pour une visite d’entreprise. Et un comité interdisciplinaire indépendant prendra la décision d’une attribution du label ou non. En moyenne, de la demande initiale jusqu’à la décision finale, on peut compter environ 8 semaines. Les frais d’attribution du label « Made in Luxembourg » s’élèvent à 150 euros. /

Le label peut évidemment être refusé – par exemple, on ne peut pas afficher conjointement deux références d’origines différentes. S’il est attribué, il l’est pour une durée de principe de 5 ans, renouvelable.

Au final, si l’on est fier de ses origines et sûr de son produit ou service, c’est un investissement financier et en temps très raisonnable qui peut faire qu’une marque se démarque et dispose d’un savoir-faire à faire valoir, pour un intéressant retour sur investissement.

Plus d’informations sur :

Alain Ducat, avec nos partenaires Chambres des Métiers et Chambre de Commerce
Article tiré du dossier du mois « Par ici la relance ! »

Publié le
mercredi 14 avril 2021


Article de nos partenaires

Chambre des Métiers
Chambre de Commerce Luxembourg
Politique & Gouvernance
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires