Les enfants au centre des débats

Les enfants au centre des débats

En 2024, Wiltz accueillera un lieu unique au Luxembourg : le PLOMM, musée des enfants. L’occasion de mettre en lumière le vivre-ensemble et la libération de la parole.

Pas toujours évident d’être un enfant et de se faire comprendre, ou de partager ses idées avec les adultes. Et pourtant, ils représentent l’avenir. Et leurs opinions sont importantes.

Dans certains pays, comme l’Autriche et la Suisse, on l’a bien compris avec l’implantation de plusieurs « Kannerbureau ». L’idée est aussi simple que géniale. Offrir des endroits où les enfants peuvent partager des avis, leurs visions du vivre-ensemble, à travers des activités pédagogiques bien encadrées.

Une réussite qui a donné des idées aux autorités de Wiltz. Il y a une dizaine d’années, elles étaient à Vienne et à Graz pour s’imprégner des valeurs d’un Kannerbureau local et développer le projet à la sauce luxembourgeoise. Un pari réussi puisque le Kannerbureau de Wiltz vient de souffler ses dix bougies avec des idées plein la tête.

« Notre mission est de créer des projets participatifs qui intègrent les enfants dans les décisions qui les concernent », explique Manon Eicher, la directrice. « Le vivre-ensemble est très important à nos yeux. Il faut qu’ils se sentent autant dans leur quotidien que dans leur commune. Il est donc logique qu’ils participent au développement de Wiltz en tant que futurs citoyens adultes. Ils ont notamment pu rencontrer le cuisinier d’une Maison Relais pour mettre en place certains menus. Ils ont également discuté avec des architectes en charge d’une plaine de jeux pour partager leurs attentes. »

Vu le succès du projet, les responsables ont décidé de proposer un nouveau lieu, unique au Luxembourg : le Musée des enfants PLOMM qui sera implanté dans le nouveau campus éducatif construit par la Commune de Wiltz et qui ambitionne d’être le complexe le plus sain du Luxembourg. « Il ouvrira en 2024 et sera destiné aux jeunes visiteurs jusqu’à 12 ans. Il est soutenu par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse. Il accueillera différents départements dont une exposition temporaire présente sur 500 m2. Le premier sujet tournera autour de l’amour. Contrairement à la majorité des expositions, les enfants pourront toucher à tout. C’est un sens extrêmement important pour s’immerger totalement. »

Un autre espace accueillera l’Arbre des Histoires. Haut de 7 mètres, il invitera les enfants à le parcourir pour partager des histoires. « Une expérience également interactive puisque des animateurs seront présents pour raconter des aventures, mais également pour inciter les petits explorateurs à en partager. La magie de la spontanéité fera le reste. »

Le Musée des enfants PLOMM proposera également des ateliers créatifs et une salle de médias. « Ce seront des enfants qui s’adresseront aux enfants à travers de petits films ou sujets vidéo. Nous serons autant tournés vers les écoles, les Maisons Relais et les mouvements de jeunesse, que vers les familles. Ça sera un lieu unique au Luxembourg et intéressant pour des activités intérieures qui sont assez rares au Grand-Duché. L’exposition pourra être parcourue en 90 minutes alors qu’il faudra compter une heure pour l’Arbre des Histoires. Nous avons pensé un lieu proposant un design interactif. Ça sera un moment de partage positif où le vivre-ensemble sera mis en valeur. »

Le Kannerbureau y jouera le rôle de laboratoire de compétences participatives. Il deviendra le centre de ressources national pour les besoins du secteur de l’éducation non formelle des enfants (crèches, maisons relais, foyers scolaires, etc.). Il développera, documentera et transmettra les méthodes encourageant la participation active des enfants.

L’offre, gratuite, s’adressera principalement au personnel pédagogique des structures d’éducation et d’accueil sous forme de formations continues, de conseil ou d’accompagnement « sur demande et sur place », mais aussi aux communes.

Sébastien Yernaux
Photos : ©Studio Concept
Extrait du dossier du mois « Génération ? Présente ! »

Article
Article
Publié le vendredi 3 février 2023
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires