Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
BENG Architectes, arbre, environnement, sous construction en bois, matériau, ingénieur, sous construction en bois durable, projet-pilote, construction d’un internat « Pro Familia » à Dudelange, utilisation de matière première locale, bois de hêtre du Grünewald, bois local, projet de lien social
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le bois local pour un projet de lien social

Green Planet

Publié le
mardi 8 mars 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un projet-pilote pour la construction d’un internat « Pro Familia » à Dudelange, où l’on privilégie l’utilisation de matière première locale, le bois de hêtre du Grünewald.

Situé à Dudelange, entre la route de Zoufftgen au sud et la rue Antoine Zinnen au nord, se trouve un bâtiment de « Pro Familia » qui abrite le « Foyer pour Femmes ». Afin de libérer de l’espace pour y construire le nouvel internat, il a fallu démolir le bâtiment de l’ancien CNA. Le nouveau bâtiment d’une longueur de 50m et d’une largeur de 9m a été implanté quasiment au même endroit tout en respectant les reculs imposés. Cette implantation permettra d’aménager une cour intérieure avec des espaces de jeux.

La structure du bâtiment se compose de deux matériaux. Le béton, pour les cages d’escaliers et les couloirs pour la stabilisation de la bâtisse, et principalement le bois pour les espaces de vie.

Cette construction est un projet pilote pour les bâtiments publics et les bureaux d’études. « Construire en bois n’est plus très innovant de nos jours, mais la particularité ici est de privilégier l’utilisation de matière première locale, en l’occurrence le bois de hêtre du Luxembourg, issu de la forêt du Grünewald ».

L’ingénieur a privilégié des dalles composées de solives en bois. Un tripli également en bois de hêtre est posé sur ces solives. Une attention particulière a été apportée à ce plafond qui restera visible dans les chambres. Protéger le bois contre les intempéries et l’utilisation de chapes sèches sont quelques exemples du soin qui a dû être apporté pour garantir le résultat souhaité.

Les murs extérieurs sont construits avec des panneaux pleins en bois massif, tandis que les murs intérieurs sont pour la plupart construits en ossature bois.
L’ossature bois et les poutres en bois (dans les zones non-visibles) facilitent la planification et la mise en œuvre des installations techniques et favorise un meilleur niveau d’isolation acoustique.

Comme la structure du bâtiment, la conception des façades diffère également.
Sur les élévations de la structure bois on retrouve une composition d’éléments de type TJI avec des panneaux en fibre de bois dans lesquels on vient insuffler de la cellulose.

Une sous construction en bois vient supporter le bardage vertical en bois torréfié.

Espaces de vie

Deux cages d’escaliers sont aux extrémités du bâtiment, dont la principale, positionnée au sud, est équipée d’un ascenseur pour PMR desservant les 4 niveaux. Ces escaliers sont reliés par des couloirs implantés le long de la limite nord-ouest. Toutes les pièces de vie sont orientées au sud-est, vers la cour.

Au rez-de-chaussée, on retrouve l’entrée principale avec son hall d’entrée, un vestiaire, un bloc sanitaire avec WC PMR, une cuisine, et les espaces communs sous forme d’une salle à manger divisible en deux et de la grande salle de séjour. Cette pièce est la seule à être traversante et coupe le couloir en deux. On retrouve aussi sur ce niveau les espaces dédiés à l’administration dont une salle de réunion des parents, un bureau du responsable, un grand bureau pour 3 employés et un local copieur.

Aux 1er et 2e étages, on a une salle de séjour qui sert de « salon privé » et de salle de petit-déjeuner pour les résidents, une chambre d’éducateur communicante avec la salle de séjour et qui dispose de sa propre salle de bain, 6 chambres doubles équipées de placards, de lits simples, d’un plan de travail et d’un lavabo. Entre les séjours et les chambres, se trouvent les sanitaires pour filles et garçons. Une buanderie permet le rangement des chariots du service d’entretien. Ce qui différencie les deux étages est qu’au premier niveau une chambre double a été remplacée par une chambre PMR avec sa salle de bain attenante.

Depuis la cage d’escalier secondaire du 2e étage, on peut accéder à la toiture plate pour garantir l’entretien de la toiture verte et des panneaux photovoltaïques.

Le sous-sol accueille les locaux techniques ainsi qu’un local de rangement. Une galerie technique reliant les deux cages d’escaliers permet une distribution des réseaux techniques.

Afin de prononcer la verticalité de la façade, les fenêtres horizontales des chambres sont scindées par le bardage vertical en bois torréfié qui permet de laisser passer la lumière naturelle. Sur la façade arrière, un enduit a été exécuté avec la même composition que les façades en bois. La jonction des façades se fait au niveau des pignons. Afin d’animer la façade arrière, des boites en aluminium avec une face perforée, viennent se poser aléatoirement devant certaines fenêtres des couloirs. Pour se protéger du soleil, toutes les fenêtres sont équipées de stores à lamelles.

La planification des extérieurs comprend le réaménagement de la cour intérieure en aires de jeux. En outre, une rampe d’accès est prévue pour relier le niveau de la cour et le niveau du parking donnant sur la rue Antoine Zinnen.

Le chantier a attaqué la phase de parachèvement et les travaux devraient se terminer mi-2022.

Avec BENG Architectes, partenaire Infogreen
Photos © Julien Swol / BENG

/ / / /
Article paru dans le dossier du mois « Arborescence »

Publié le
mardi 8 mars 2022


Avec notre partenaire

urbanisme, aspects physiques, sociaux, culturels, économiques, écologiques et politiques du territoire dans l'espace commun, architecture, Beng Architectes Associés, durabilité, construction durable, confort, qualité, fonctionnalité, architecture d'intérieur
Green Planet
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires